5 millions de français sont en situation d'isolement

partager:

Selon une enquête du Crédoc, le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie, réalisée pour la Fondation de France, un organisme qui collecte des fonds pour soutenir des projets, cinq millions de personnes en France sont en situation d'isolement objectif.

 

Cela signifie qu'au cours d'un mois, ces individus auront très peu ou pas de conversations personnelles avec un collègue, un ami ou leur famille. Ce chiffre a augmenté d'un million par rapport à 2010, date de la première étude. Pour Yann Desdouets, délégué général de la Fondation de France Grand Ouest, la solitude est structurelle. Les modifications de la société comme celles liées à l'emploi peuvent changer les causes de l'isolement.

 

« On s'aperçoit que le nombre de CDI qui se créé est moindre que par le passé. Le fait d'être en CDD et de changer d'employeur fait que ça peut être plus difficile sur le lien social. Apparaissent aussi les emplois à temps fractionnés. Quand on est femme de ménage, aide à domicile, on sait bien que c'est difficile de faire du lien, parce qu'on travaille avec des horaires atypiques ou qu'on se déplace sur trois ou quatre lieux différents dans la journée », explique Yann Desdouets.

La solitude est structurelle.mp3, par Inconnu

 

Pour tenter de réduire ce chiffre, de nombreuses associations œuvrent à recréer du lien chez les personnes parfois coupées des relations sociales. À l'image de Paq' la Lune à Nantes. Cette association organise des spectacles ou des cafés-discussions au pied des immeubles, au plus près des personnes potentiellement éloignées des autres pour faire (re)naître une relation petit à petit.

 

« Plus on va travailler de manière globale plus on va être en capacité d'agir durablement à la fois sur la question de la rencontre avec le spectacle vivant et la culture mais aussi sur la question du bien-être, de la convivialité et de l'isolement derrière », résume Christophe Chauvet directeur du collectif.

Recréer_du_lien.mp3, par Inconnu

 

Le but, pour l'association, est que les habitants se ré-approprient leur immeuble pour en faire un lieu de culture et de rencontres.

Portrait de Hugo Blin

Hugo Blin