• Replay

ABC Drogues, épisode 2 : A comme Amanite

A comme Amanita muscaria (Amanite tue-mouches).

Où notre abécédaire - s’attardant sur le plus joli des agarics forestiers, hallucinogène ancestral bien connu - nous rappelle avec nostalgie une scène de « L’Ours » de Jean-Jacques Annaud.

Après quelques instructives divagations sur les chamans sibériens, le muscimol, l’acide iboténique, les berserkers adorateurs d’Odin, les récepteurs cholinergiques du cœur et le syndrome muscarinique, on laissera Hubert-Felix Thiefaine clore cette chronique avec une autre amanite, dont la consommation se révèle la plupart du temps fatale...