Chinese Man revient avec "Shikantaza"

Après 5 ans d'absence, le trio marseillais, Zé Mateo, Sly et High Ku, revient avec un nouvel album, Shikantaza, véritable invitation au voyage et au lâcher prise. Comme à son habitude, le groupe se joue des sons et confronte des sonorités adverses pour un résultat décapant.

Chinese Man présentera ce samedi, au Zénith de Nantes, son nouvel album Shikantaza. Pour l'occasion nous avons échangé avec High Ku, producteur et DJ au sein du groupe.

Il revient, au micro de SUN, sur l'histoire du groupe, qu'il présente comme l'histoire d'un délire musical de trois amis et DJ.

 

 

Shikantaza : s'assoir et écouter

Pour ce nouvel album, Shikantaza, Chinese Man invite le public à lâcher prise. L'album se pense comme une résistance face à un monde qui va de plus en plus vite.

 

Dès le morceau d'introduction (vidéo ci-dessus), Chinese Man nous emmène en voyage sur la route des Indes. Avec l'aide d'un instrumental traditionnel (gamelan), des sons cuivres et des chants lancinants enregistrés à Bombay, le groupe propose un subtile mélange de tradition et de modernité

 

On retrouve, dans ce nouvel album, une présence féminine renforcée, avec la chanteuse américaine Kendra Morris. Cette volonté d'intégrer une voix féminine marque une nouvelle étape dans la production sonore du groupe.

 

 

Chinese Man en concert au Zénith de Nantes, samedi 28 octobre à 20h30.

Portrait de Julie Judais

Julie Judais