Début de l'aventure pour le H

partager:

Ce jeudi, le HBC Nantes disputera le premier match de son histoire en Ligue des Champions. Ils affronteront en Ukraine, le Motor Zaporozhye, un habitué de la compétition.

La qualification du H en Ligue des Champions n'a pas été acquise sur le terrain sportif, mais bien administratif. Pour autant si le club a bénéficié d'une invitation pour disputer la plus prestigieuse des coupes, il ne la jouera pas dans la peau d'un « petit ». L'entraîneur nantais, Thierry Anti, le rappelle régulièrement : « Il ne faut pas que cette année, nous fassions un passage éclair dans la compétition. Il faut que nous soyons le plus ambitieux possible, malgré la découverte. Mais on a quand même quelques matchs européens derrière nous ».

Les Violets peuvent s'appuyer sur leurs deux Final Four de Coupe EHF et leur parcours habituel dans cette seconde compétition. Cependant, le niveau de jeu demandé n'est pas tout à fait le même. Avec des équipes comme Besiktas, Holstebro ou encore le Motor Zaporozhye, les Nantais devront évoluer dans les meilleures conditions pour ne pas se laisser surprendre.

D'autant plus que seulement deux équipes sortiront du groupe. En effet depuis les modifications apportées à la compétition par l'EHF, en 2014, les deux premiers des poules C et D s'affronteront dans un match de barrage. A l'issue de ceux-ci seuls deux clubs pourront rejoindre les 8e de finale. Le parcours est donc semé d'embûche.

Le Motor Zoporozhye « est très difficile à jouer »

Ce long chemin de croix qui emmènera le HBC Nantes jusqu'à décembre débute donc ce jeudi en Ukraine. Si en France, le Motor Zoporozhye n'est pas le club européen le plus réputé, il n'en reste pas moins un club redoutable. En effet, cette année marque la 4e participation consécutive du club basé à Zoporijia, à l'est de l'Ukraine. L'année dernière, les hommes de Sergei Polskoy avaient réussi à faire partie des 16 dernières équipes encore en lice.

Thierry Anti reconnaît la force de cette équipe, « C'est une bonne équipe, ils vont se battre pour sortir des poules, comme ils l'ont fait l'année dernière. Ils ont des joueurs expérimentés, de grands gabarit avec une grande force de frappe, donc ils sont très difficiles à jouer pour un premier match, surtout à l'extérieur ».

Pour ce déplacement, qui sera suivi d'un autre match à l'extérieur contre Créteil dimanche, en championnat ce coup-ci, les Violets devront faire sans Olivier Nyokas toujours touché à un abdominaux, ni Florian Delecroix, victime d'une entorse à l'entraînement. Pour autant les Nantais espèrent bien créer la surprise en Ukraine, en rentrant en France avec les deux points de la victoire, avant de recevoir Besiktas pour la deuxième journée de Ligue des Champions, le 1er octobre prochain.

Avant de débuter la compétition européenne, Thierry Anti a souhaité rappeler la différence qui existe entre la Ligue des Champions et la Coupe EHF en terme de niveau de jeu. 

Portrait de Jean-Baptiste Maître

Jean-Baptiste Maître