Délogés de la Préfecture, les réfugiés de la rue des stocks toujours sans toit

partager:

L’actualité aujourd’hui est toujours dominée par le sort des réfugiés de la rue des stocks, à Nantes.

Les quarante-cinq personnes installées en camps de fortune devant la préfecture, ont été délogées par les forces de l'ordre, ce matin, peu avant 7 heures.

La situation reste inchangée et aucune solution n'a été proposée aux expulsés, pour certains demandeurs d'asile.

Élus et associations, dont le PCF, le parti Écologiste et la ligue des droits de l'Homme ont réagit hier.  Ils regrettent une décision prise je cite « en urgence et sans aucune concertation par la mairie ». Pour eux, l’occupation d’un nouveau squat est innévitable… « La situation de ces réfugiés, fuyant la guerre ou la pauvreté n’est pas digne d’un pays comme la France ».

Portrait de Anonyme

Anonyme (non vérifié)