Demain mode(s) d'emploi(s), le nouvel événement des Ecossolies

partager:

Et demain, quel mode d'emploi? C'est la question que soulèveront les participants à la première édition de légèrement des Ecossolies "Demains, mode(s) d'emploi(s)" organisé du 20 au 22 octobre 2016.

Le réseau d'acteurs de l'économie sociale et solidaire Ecossolies fait la part belle aux nouvelles idées au SoliLab, du 20 au 22 octobre. La toute première édition de "Demain mode(s) d'emploi(s)" ne concerne que les projets encore à l'état de pousse pour leur propriétaire. Pour vérifier s'il est possible de la faire germer, deux jours et demi et un réseau de mentors pluridisciplinaires. Pour transformer les pensée en concrets et vecteurs de transformation sociales, des sessions de travail, des activités en groupe et des présentations d'étapes de projets.

Au programme prototypes et coalition pour persuader le jury d'élire son projet. Seuls trois seront sélectionnés à terme. Ils se partageront 10,000 euros, et ce uniquement s'ils créent une entité juridique pour la recevoir et se servent de cet argent pour impulser la réalisation de l'entreprise.

80 participants, dix équipes

Dix équipes, soixante à quatre-vingt participants venus de tous les horizons. Jeunes et moins jeunes, étudiants comme salariés, les porteurs d'innovation proviennent de la Région des Pays de la Loire. Qu'ils désirent créer une entreprise, une association ou une coopérative, celle-ci doit répondre aux besoins du territoires, comme l'explique le directeur des Ecossolies Marc Richard.

Ce qu'il manque au territoire

"Demain mode(s) d'emploi(s)" est une réponse pour les Ecossolies, à la fois à la sensation d'isolement des personnes en recherche d'emploi, mais aussi à la morosité liée au marché actuel. Face aux changements, le mieux étant pour la structure d'unir les forces pour soutenir un lendemain encore à inventer. 

Autour de l'événement, une quinzaine d'experts et une dizaine d'intervenants pour venir défricher et tester les projets. La première soirée donnera lieu à une pré-sélection des meilleurs idées. Les équipes qui n'auront pas été retenues devront obligatoirement se joindre à un groupe resté dans la course. En effet ici pas d'individualisme, mais un véritable espace de coworking en accéléré où chacun doit oeuvrer pour le voisin. Le maître mot étant : "penser local, agir global," selon le directeur des Ecossolies Marc Richard.

Penser global agir local

L'Economie sociale et solidaire, vecteur de curiosité et d'écologie

"La moitié du public est juste curieuse envers l'Economie Sociale et Solidaire", selon Guillaume Leroux, Coordinateur du Labo des Ecossolies. Mais s'ils ne pensent pas avoir d'idées, l'équipe compte bien leur prouver le contraire en rassemblant des acteurs et futurs acteurs de l'ESS, pour travailler l'entrepreneuriat collectif et responsable. Responsable parce que, selon Marc Richard, il est impossible aujourd'hui de penser autrement qu'avec l'environnement et sa protection.

Pour participer à l'événement, rendez-vous sur le site des Ecossolies. Chaque participant devra adhérer à l'association à hauteur de dix euros, mais aussi s'affranchir d'une contribution financière. Les étudiants peuvent profiter d'un tarif réduit de 25 euros, le prix total étant de 40 euros. Ce coût comprend les formules cafés, repas, cocktail, ainsi que l'entrée dans la soirée Nant In Swing. Clôture des inscriptions le 17 octobre. 

Portrait de Cerise Robin

Cerise Robin