Du toujours plus au toujours mieux, l économie collaborative comme futur ?

Les valeurs contemporaines se détournent des valeurs capitalistes, Crédit Photo : Libre de droits

Quelles mutations attendent notre société ? C'est ce qu'essaie d'anticiper le centre associatif Futuribles International, pour ensuite imaginer comment construire le futur. Notamment en matière d'économie collaborative.

Fab-Lab, ilokyou, iMarguerite, Talentroc, covoiturage, les initiatives économiques et collaboratives se multiplient sur la Métropole nantaise et partout en France. Selon un sondage IPSOS commandé par l'Ademe, plus de la moitié des français vendaient leurs biens entre particuliers.

Financement participatif, économie d'usage, les catégories sont nombreuses, les secteurs d'activité également. Et ils font de plus en plus d'adeptes. Pour le président de Futuribles International Hugues de Jouvenel, "nous sommes face à un monde qui n'en finit pas de mourir, et un autre qu'il nous appartient de faire naître".

Un marché de 335 milliards d'euros en 2025

Ce vieux monde est le modèle des pays industrialisés et en voie d'industrialisation. Touchés par le numérique, ils voient naître de nouvelles formes de consommation, correspondant à d'autres logiques.

Plutôt que le "toujours plus" de l'économie d'abondance, les valeurs actuelles dériveraient vers un "toujours mieux", celui de l'économie collaborative. Celui-ci entre en écho avec les défis qu'incarnent notamment la pénurie des ressources naturelles et le réchauffement climatique.

Les maîtres mots sont la réduction des dépenses, la priorité de l'usage sur la propriété, la lutte contre le gaspillage, et le profit. Car le marché mondial de l'économie collaborative se chiffrait en 2015 à environ 15 milliards d'euros. Et il est appelé à croître de plus de 36% par an, soit 335 milliards de dollars en 2025.

Des consom'acteurs numériques

Les consom'acteurs se tournant alors vers des plateformes devenues pour certaines poids lourd de l'Economie. En connectant des millions d'individus en l'espace de quelques clics, elles augmentent le rayonnement du partage, plus loin qu'à l'échelle d'un village ou d'un quartier.

Elles jouent également sur un triple discours : marchand, désintéressé, et numérique. Une vague digitale qui pose question, car elle enregistre les identités, les habitudes, les valeurs et les actions des internautes. Ainsi que leur consommation, pour mieux la réguler.

Ci-dessous, l'interview de Hugues de Jouvenel, président de Futuribles International, en conférence à Nantes au début du mois d'avril : "La logique industrielle imitée par les pays en voie d'industrialisation, au détriment des ressources planétaires et des mouvements sociétaux".

 

Pour aller plus loin :

Ma Voix e-democratique : des solutions plein la toile

La 5e Braderie des Ecossolies, pour être consom'acteur de l'ESS

 

Portrait de Cerise Robin

Cerise Robin