Festival des trois continents : un grand vainqueur égyptien

partager:

A la veille de sa dernière journée, le Festival des 3 Continents a livré son palmarès lors d'une cérémonie au Grand T à Nantes.

La soirée a débuté par la projection du film Le Ruisseau, le pré vert et le doux visage du réalisateur égyptien Yousry Nasrallah, présent dans la salle. La cérémonie a ensuite été animée par Martin Buraud, comédien bénévole, rejoint par Jérôme Baron, le directeur artistique du festival, et Emmanuelle Jacq, la secrétaire générale. Le label de coproduction internationale « Produire au Sud » a tout d’abord délivré des diplômes aux jeunes producteurs et réalisateurs venus d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie.

Les films en compétition ont ensuite été présentés, et le jury, composé cette année de Sacha Bourdo, Quentin Dolmaire, Jean-Marie Teno, June Wu et Yolande Zauberman, a choisi de remettre la Montgolfière d'Or à Tamer El Saïd pour In The Last Days Of The City. Le film a également été récompensé du prix du Jury jeunes. Pour la Montgolfière d’argent, c’est le violent et controversé Destruction Babies de Tetsuya Mariko qui a raflé la mise, alors que El Limonero Real de Gustavo Fontan, malgré des critiques très partagées du public, a remporté la Mention spéciale du Jury. 

Le palmarès complet :

Montgolfière d’or : In The Last Days Of The City de Tamer El Saïd
Montgolfière d’argent : Destruction Babies de Tetsuya Mariko
Mention spéciale du jury : El Limonero Real de Gustavo Fontan
Prix Jury jeunes : In The Last Days Of The City de Tamer El Saïd
Prix Wik Fip du Public : My Father’s Wings de Kivianç Sezer

​Les films sont à voir lors d'une ultime projection au Katorza ce mardi 29 novembre, toutes les infos sur les horaires ici.

Texte : Romain Poisblaud

Portrait de Cécile Rolland

Cécile Rolland