François Pinte, le 1er vice-président de la région des Pays de la Loire

partager:

François Pinte est le 1er vice-président de la région des Pays de la Loire. Il est entré au conseil régional, en tant qu'élu, en 2004. 

Samedi 30 janvier, François Pinte a été réélu à la tête du parti Les Républicains en Loire-Atlantique. Sans surprise puisqu'il était le seul candidat en lice. Une de ses missions principales sera celle d’organiser les primaires à droite (pour les présidentielles) qui auront lieu les 20 et le 27 novembre prochain. Il devra notamment accueillir les leaders en campagne.

 

Réduire le train de vie des élus de 10 %

Bruno Retailleau, le président de région des Pays de la Loire, souhaite débuter ce mandat par des mesures d'économies importantes dans le budget de fonctionnement. François Pinte, le vice-président en charge des finances, a annoncé que prochainement la région allait faire appel à un audit extérieur et neutre afin de « permettre d'avoir une vraie vision de la situation financière », précise t-il. La région a décidé de baisser le train de vie des élus, de 10 %. Les conseillers régionaux vont voir notamment leur indemnité diminuer de 8%.

Bruno Retailleau a aussi annoncé la vente des antennes régionales afin de mutualiser les locaux avec les départements : « On n'a pas besoin d'avoir des hôtels particuliers, comme celui de Laval avec des mètres carrés qui ne servent à rien, pour recevoir cinq ou six visiteurs par jour.», déclare François Pinte. L’objectif d'ici deux ans sera de faire des économies à hauteur de 40 millions d’euros. 

Un plan de soutien en faveur de l’agriculture
 

Depuis une semaine, les agriculteurs ne décolèrent pas contre la chute des prix de leurs produits. En Pays de la Loire, la région va lancer, dans les semaines à venir, un plan de soutien en faveur de l’agriculture. Les mesures ne sont pas encore dévoilées.

Depuis des mois, des agriculteurs ligériens attendent de l’Etat le paiement de plusieurs aides auxquelles ils ont droit. La région devrait alors leur proposer des aides sous forme d'avances remboursables, le temps que leurs dossiers soient traités. En février, le Conseil Régional va voter une enveloppe complémentaire pour ce secteur en crise. Le montant de cette aide n'est pas encore connu. 

 

Notre Dame des Landes : « On voit bien que Ségolène Royal veut enterrer ce projet ».

Lundi 25 janvier, la justice a approuvé l'expulsion des onze familles et des quatre exploitants vivant sur la ZAD. Le premier ministre, Manuel Valls, lui,  a réaffirmé sa volonté de "poursuivre" ce projet. Mais dimanche 31 janvier,  la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a demandé qu'un rapport soit réalisé dans les deux mois pour évaluer les projets "alternatifs ou complémentaires" à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. François Pinte s'oppose à la demande de ce rapport : « Je suis très inquiet par ces déclarations. On voit bien que Ségolène Royal veut enterrer ce projet». 

Il a aussi a annoncé que Philippe Grosvalet, le président du département de Loire Atlantique, Johanna Rolland, la maire de Nantes et Bruno Retailleau, le président de région, devraient prochainement adresser un courrier à François Hollande. Ils réaffirmeront leur volonté que ce projet soit mené à bien. ​

 

 

Retrouvez, ci-dessous, l'interview intégrale de François Pinte, diffusée dans le SUN Politique du lundi 1er février 2016 :

 

SUN Politique, François Pinte (1er Vice-Président des Pays de la Loire)

 

 

 

Portrait de Clémence de Sagazan

Clémence de Sagazan