HBC Nantes : cap à l’Est

Le 27 mai prochain, le HBC Nantes défiera Montpellier en finale de Coupe de France. Avant de penser à Bercy, les hommes de Thierry Anti reçoivent leur meilleur ennemi, jeudi soir à la Trocardière. L’occasion de maintenir un peu plus la pression sur Paris en championnat.

Certaines rencontres vous mettent l’eau à la bouche. C’est le cas du choc entre les Nantais et les Montpelliérains. Cela pour plusieurs raisons. D’abord, les Violets vont pouvoir fêter leur deuxième place avec leur public. L’actuel dauphin du Paris Saint-Germain a confirmé samedi, lors de sa victoire historique face à Chambéry (32-34), qu’il ne pourrait plus être rattrapé par ses concurrents directs.

La seconde réside dans le fait que Rock Feliho et ses partenaires veulent maintenant viser plus haut pour bien finir. A trois journées de la fin du championnat, ils comptent toujours trois points de retard sur les hommes de la capitale. Un faux-pas du leader est donc souhaité, comme l’explique Arnaud Siffert. Comme l’objectif d’être 2eme est rempli, rien ne nous empêche de nous en mettre d’autres. On va tenter notre chance de toute façon… Mathématiquement rien n’est fait pour la 1ere place.”

Pourtant le calendrier est en faveur du triple champion de France en titre. Avant de recevoir le “H”, Nikola Karabatic et consort se rendront à Aix. Dans le même temps, les Violets affronteront Saint-Raphaël à la Trocardière. Ce qui laisse pensif Thierry Anti.

thierry_anti_revenir_sur_paris_.mp3, par Jean-Baptiste Maître

Répétition Générale avant la Coupe de France

Si Paris semble hors d’atteinte, le HBC Nantes ne veut pas brader pour autant son rendez-vous avec Montpellier. Ne serait-ce que par “pur orgueil”, répète le tacticien nantais. Mais surtout, il veut s’imposer pour préparer au mieux la finale de Coupe de France. “Je ne vois pas comment on pourrait être décontracté. Il y a un autre objectif qui enchaîne la semaine prochaine, ce qui nous met dans une situation un peu particulière. Mais il faut encore qu’on arrive à élever notre niveau de jeu dans 10 jours”, rappelle de son côté l’ancien montpelliérain.

La première étape pour augmenter le curseur est ce jeudi soir. Privés de Vincent Gérard et Michaël Guigou, les Héraultais se déplacent diminués. Un fait dont se méfie le gardien nantais. Nikola Portner est un très bon gardien et seul au poste, il aura moins de pression qu’avec Vincent sur le banc. Et quand bien même il ne serait pas dans un bon jour et Samir Bellhacene rentrerait, il ne faut pas le prendre pour un pantin… Après ça retire un peu d’âme à cette équipe-là et ça peut jouer.”

arnaud_siffert_pas_de_decontraction_repetition_generale.mp3, par Jean-Baptiste Maître

Entre la 24e journée de championnat et la finale de Coupe de France les deux formations veulent garder quelques surprises. Mais une chose est sûr c’est que la préparation de cette finale débute ce soir pour Arnaud Siffert.

Cette rencontre entre le HBC Nantes et Montpellier sera à suivre ce soir, à partir de 20H15, sur le Flux Sun Sports des plateformes numériques de SUN.

 

Crédit : Ouest-France

Portrait de Jean-Baptiste Maître

Jean-Baptiste Maître