HBC Nantes : K comme… K.O

partager:

Trois jours après avoir été battu par Nîmes, sur son parquet, le HBC Nantes se déplace à Paris pour se qualifier en quart de finale de la Ligue des Champions.

Toute série à une fin et celle du HBC Nantes a connu la sienne, mercredi soir contre Nîmes (29-33). Cette première défaite de la saison à domicile, en championnat, survient au pire des moments pour les hommes de Thierry Anti. En effet, ce samedi, ils seront opposés à l’ogre parisien pour le 8e de finale retour de Ligue des Champions.

Peu habitués à perdre cette saison (3 défaites, toutes compétitions confondues), les Violets devront se remobiliser pour créer l’exploit, même si le mental en a pris un coup cette semaine, selon Thierry Anti. “Tout le monde est très déçu, mais on va surtout essayer d’évacuer ça et se resituer sur le match particulier qui nous attend ”. Car oui ce match n’aura rien à voir avec tous les autres matchs qu’a pu jouer le club aux trois hermines depuis le début de la saison. L’enjeux sera de figurer parmi les huit meilleures équipes d’Europe.

Pour cela, il faudra être capable de réussir ce qu’aucun autre club européen n’a fait cette saison, c’est-à-dire s’imposer à Paris. Même si Veszprem, Kiel ou encore Barcelone se sont cassés les dents dans la capitale, Olivier Nyokas est persuadé que les Violets seront en mesure de faire chuter le PSG. “Même si on sait que c’est un cador capable de mater les plus grosses écuries européennes, paris a eu beaucoup de problèmes avec le H, même les années précédentes. On a peut-être un petit ascendant psychologique.

K comme... Karabatic    

Ce match nul arraché dans les ultimes secondes, la semaine dernière met le H dans une situation favorable. Pour passer, cette immeuble qui se dresse lui, il devra inscrire plus de 26 buts à l’extérieur, en cas de match nul, ou s’imposer.

Cette barre des 26 réalisations devrait être atteinte pour les deux formations. En enregistrant le retour de Nikola Karabatic, forfait la semaine dernière (gastro-entérite), les Parisiens proposeront un jeu plus rapide, d’après le tacticien nantais. “Je m’attend à un match plus offensif, surtout avec la rentrée de Nikola, qui va vouloir imprimer un rythme supérieur”.

Un cas de figure qui pourrait tout de même poser des problèmes aux Violets. Contrairement à eux, Paris à gérer son match de championnat en disposant de Toulouse (42-31), ce qui a permis à Noka Serdarusic d’effectuer des rotations. La fraîcheur physique aura donc son importance sur le résultat du match. Mais impossible n’est pas nantais, surtout avec le retour de Senjamin Buric dans le coeur de la défense.  

Ce 8e de finale retour de Ligue des Champions sera à suivre en direct et en intégralité sur SUN à partir de 16H30.

Portrait de Jean-Baptiste Maître

Jean-Baptiste Maître