HBC Nantes : un deuxième championnat commence

partager:

Les Championnats du Monde de Handball se sont refermés il y a dix jours avec le succès de l'Équipe de France devant son public. Ce mercredi, c’est autour du championnat de France de reprendre ses droits, avec un déplacement à Aix-en-Provence pour le HBC Nantes.

Ils sont venus, ils sont tous là ; chantait Charles Aznavour. En cette reprise de championnat, ces paroles s’appliquent à merveille pour le HBC Nantes. Après un mois et demi sans compétition, les Violets replongent dans le grand bain cette semaine.

Si les quatres internationaux (David Balaguer, Eduardo Gurbindo, Jerko Matulic et Olivier Nyokas) ont été sur le pied de guerre pendant le mois de janvier, les autres joueurs n’ont pas chômé en attendant cette 14e journée de LidlStarligue.

Entre travail physique, récupération et matchs amicaux les Nantais se sentent prêts à reprendre les hostilités d’après Thierry Anti, “ Tout le monde est prêt, tout le monde est bien… Personne n’a démérité sur les dernières productions. Le match de vendredi dernier (amical contre Saran) m’a bien plus”.

“Toujours compliqué de reprendre”

Mais entre un match amical et un match à enjeu comme celui contre Aix la marche peut être grande tant l’engagement n’est pas le même. Certes, le PAUC est actuellement 9e de Lidl Starligue, mais cette équipe compte dans ses rangs plusieurs joueurs capables de poser de gros problèmes aux hommes de Thierry Anti.

Au moment de reprendre la compétition, le tacticien nantais s’attend d’ailleurs à un match laborieux: “ C’est toujours compliqué car il y a une part d’inconnu. Est-ce qu’on va se retrouver sur le même rythme, la même efficacité ? Et on recommence en plus, par un match à l’extérieur

Si le technicien s’interroge sur la reprise de ses joueurs, c’est parce qu’après la trêve d’automne, ses hommes avaient mis quelques matchs avant de retrouver leurs automatismes et le jeu alléchant produit à l’entame de saison. Mais face à un adversaire solide et en quête d’une place au milieu de classement au moment du dénouement final, un départ en demi-teinte ne sera pas permis.

D’autant plus qu’avec des championnats du monde réussit sur le plan de l’affluence, les clubs français seront étudiés à la loupe par les amateurs et les spécialistes.

Avant d’aborder la rencontre contre le Pays d’Aix Université Club, Thierry Anti évoque l’attraction en hausse du handball français et les moyens de surfer sur cette dynamique

 

Crédit Photo : Laury Rousseau / Clichés Hand

Portrait de Jean-Baptiste Maître

Jean-Baptiste Maître