Hermine de Nantes : Continuer à rêver

En s’imposant, ce jeudi soir (66-65), contre Boulazac, l’Hermine de Nantes peut continuer à croire en ses chances de voir la Pro A.

Dieu que ce fut dur, que ce fut intense, que ce fut survolté à Mangin-Beaulieu, ce jeudi lors du match retour des finales de Playoffs de Pro B. Les Nantais ont dû livrer un combat de titan pour venir à bout des favoris. Mais en faisant la majeure partie du temps, la course en tête, ils ont montré leur force de caractère pour aller jouer leur montée, en Dordogne.

Pourtant au cours des 40 minutes, les Boulazacois avait bien l’intention de réaliser le hold-up parfait. Bousculés, mais jamais distancés, ils ont failli mettre un terme à ces finales dans les derniers instants de la partie. Seul le manque de précision d’Arnaud Kerckhof, sur un tir très longue distance, les prive d’une montée et les oblige à rejouer au Palio, dimanche après-midi.

D’ailleurs ce dernier tir du meneur périgourdin semblait incongru au vu de l’absence de réussite de son équipe. Avec seulement 19% à trois points, cela s'est avéré ne pas être la meilleure option pour s’octroyer une victoire. Cette statistique fait ressortir en revanche la réussite insolente des hommes de Jean-Baptiste Lecrosnier (41.7%). C’est l’artilleur laiton de la bande, Rihards Kuksiks, qui avait ouvert les hostilités en début de partie.

Mais là où l’Hermine à manœuvrer avec brio, c’est dans l’intensité mise pour mettre à mal l’équipe expérimentée qui se présentait en face d’elle. Malgré un dernier quatre-temps sous haute tension, les Nantais ont tenu bon le cap. Finalement les coups de butoirs de Christopher McKnight (16 points et MVP de la rencontre) ont permis à son équipe de l’emporter. Désormais il faudra encore monter le curseur d’un cran, si elle veut voir la Pro A, après 22 saisons dans l’antichambre de l’élite du basket français.

Si l’heure n’est pas encore à la fête pour l’Hermine de Nantes, les joueurs ont quand même pu s’offrir une belle tranche de foie gras en s’imposant face aux Périgourdins.

Crédit Photo : Hermine de Nantes

Portrait de Jean-Baptiste Maître

Jean-Baptiste Maître