Incendie de la Cantine numérique de Nantes : entre élan de Solidarité et perspectives d'avenir

partager:
Le web, un métier dématérialisé en grande partie CC0 Public Domain

Un peu plus d'une semaine après l'incendie de la Cantine numérique de Nantes, que sont devenues les startups et les associations qui y résidaient ? Des perspectives, des idées, dans un entretien avec Externatic et Le Wagon.

Dimanche 20 novembre, dans la nuit, la Halle de la Madeleine est partie en fumée. Elle abritait La Cantine numérique de Nantes, portée par l'association Atlantic 2.0, avec un vaste réseau de professionnels du web et d'innovateurs des Pays de la Loire.

Depuis janvier 2011, la structure accueillait un public d'entrepreneurs, d'investisseurs, de salariés, chercheurs, et étudiants. Un lieu en trois dimensions, avec un espace de coworking, un lieu d'animations, d'expérimentations et de rencontres. Si certaines sociétés installées là comme Windreport', administratrice de la Cantine, ont souffert de 2 millions d'euros de dégâts, ce n'est pas le cas pour toutes. Pour Benjamin Casseron, du cabinet de recrutement de profils digitaux Externatic, le numérique a la chance de travailler avec peu d'outils de production. Des ordinateurs, souvent portables, et des données dématérialisées dans le fameux nuage, le Cloud. L'essentiel des pertes de l'entreprise concerne la sphère marketing, et bien sûr les locaux, où elle était depuis 1 ans. En urgence, le cabinet a été relogé, grâce à un véritable élan de solidarité, notamment avec le document partagé, accessible via le site de Nantes Métropole. .

Interview Benjamin Casseron, par Cerise Robin

Une Cantine était déjà prévue sur l'Île de Nantes en septembre 2018. Pour le moment, les startups restent dans l'ignorance quant à la suite. Elles attendent la mise en place de locaux provisoires pour instaurer à nouveau le coworking. Pierre Facq, driver de l'organisme de formation Le Wagon, est lui logé avec sa société chez Akeneo avec trois autres coworkers. Des locaux prêtés jusqu'à la fin de l'année, pour terminer la formation de sa quinzaine d'étudiants.

Interview Pierre Facq, par Cerise Robin

Côté financier, une subvention exceptionnelle sera attribuée à l’association Atlantic 2.0, qui porte le projet de la Cantine, pour racheter du matériel rapidement. En lien avec la Région des Pays de la Loire, la Métropole fournira également une avance de trésorerie aux startups hébergées.

La Cantine de Nantes, c'est quoi ? , par Atlantic 2.0

 

Portrait de Cerise Robin

Cerise Robin