• Replay

King Kong Théorie

A l'occasion de le représentation au TU de Nantes de l'adaptation, signée Emilie Charriot, de l'essai de Virginie Despentes King Kong théorie, nous avons rencontré et échangé avec les deux comédiennes : Julia Perazzini et Géraldine Chollet.

J’écris de chez les moches, pour les moches, les vieilles, les camionneuses, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, les hystériques, les tarées, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf. C'est ainsi que s'ouvre l'essai de Virginie Despentes.

Texte poignant, King Kong théorie c'est à la fois un discours intimiste sur l'affirmation de soi, et une réflexion autour du genre, la domination et la marge. King Kong, monstre poilu et asexué, fait ici office de figure allégorique pour interroger la frontière du féminin et du masculin, comme une invitation à sortir des cadres. 

Au micro de Julie Judais, Julia Perazzini et Géraldine Chollet reviennent sur le sens de la pièce et leur interprétation du texte.

Sonore : Lecture d'un extrait de King Kong Théorie par Julia Perazzini

​Crédit photo : Valérianne Poidevin