L’hermine de Nantes s’impose sur le fil contre Lille

partager:

Après avoir compté jusqu’à 14 points d’avance, les Nantais se sont laissés surprendre par les Lillois, emmenés par un Tajuan Porter en très grande forme. Le meneur américain, auteur de 33 points, en aura fait voir de toutes les couleurs aux hommes de Franck Collineau. Insuffisant tout de même puisque l’Hermine l’emporte 99-93. Avec cette victoire les pensionnaires de Mangin-Beaulieu rééquilibre leur bilan (12 victoires, 12 défaites) et conserve leur 9e place synonyme de play off.

Avec une défense de nouveau sur le courant alternatif, les Nantais se sont fait très peur. Malgré une avance conséquente dans le 3e quart temps, les blancs et bleus se sont relâchés jusqu’à perdre l’avantage à six minutes de la fin du match. Tajuan Porter, irrésistible hier soir, a enchainé les tirs à 3 points, les dribles chaloupés et les fautes provoquées pour emmener son équipe jusqu’aux prolongations. Les cinq minutes supplémentaire ont été de trop pour le meneur lillois, fatigué par sa débauche d'énergie pour maintenir les siens à flot tout au long de la rencontre.

Côté nantais, les cadres ont répondu présent. Valentin Bigote et Alexis Desespringalle se sont montrés très performant offensivement avec respectivement 13 et 17 points. Toutefois c’est à l’intérieur que l’on retrouve les deux grands joueurs de ce match. Storm Warren, malgré un pouce cassé, s’est battu comme il le pouvait pour résister aux géants lillois. Il a marqué  18 points et pris 9 rebonds. Le meilleur joueur Nantais, comme souvent depuis son retour dans l'effectif de Franck Collineau, était Allen Durham. Avec 22 points, 13 rebonds et un contre, il a de nouveau survolé les débats dans la raquette malgré son déficit de taille face au pivot titulaire adverse (Guy-Marc Michel mesurant 2m12). L’américain a offert un nouveau match héroïque pour donner le sourire au public de Mangin Beaulieu. 

Henri Kahudi, auteur de 12 points, 5 passes et aucune perte de balle a parfaitement assumés son rôle de meneur.
Défensivement, les nantais se sont montrés très instables. Les arrières principalement, n’ont pas été capables d’assurer une pression suffisante pour bloquer Tajuan Port ou Tj Price (20 points). Les deux américains ont ainsi pu déborder à outrance le premier rideau défensif de l’Hermine. Comme souvent, l’équipe s’est retrouvée sur courant alternatif et n’a pas su conserver son avance dans le 3e quart temps.  Le manque de régularité fait désormais partie de l’ADN de cette équipe capable du meilleur comme du pire dans un même match. Toutefois, les joueurs n’ont pas pour autant baissés les bras et sont parvenus à remporter ce match avec beaucoup de détermination en prolongation. Une victoire satisfaisante malgré la résurrection de problème trop fréquent dans le camp nantais.

Les lillois ont eu l’occasion de prendre leur revanche en football, hier, en remportant une victoire 3-0 à la Beaujoire.  
Prochaine rencontre à domicile le mardi 12 avril contre Boulazac à 20 heures, et en direct sur Sun.

Crédit image : Hermine Nantes Atlantique / Bruno Lebeau / 12-2015

 

Portrait de Bastien Gauriau

Bastien Gauriau