La carrière Miséry, une histoire de pierres et de bières

A l’abandon depuis une trentaine d’années, la carrière Miséry va peu à peu se transformer et devenir un espace public aménagé. Une renaissance pour ce lieu porteur d’histoire locale.

D’ici cinq ans, on devrait y trouver l’Arbre aux hérons, un gigantesque projet des Machines de l’île. Mais pour l’heure, c’est un véritable déblayage qu’est en train de vivre la carrière Miséry pour un week-end de fête. En effet, deux gros événements sont prévus en cette fin de semaine. Vendredi, les Machines de l’île y fêteront leur dix ans en musique; dimanche, une journée familiale est organisée par la ville de Nantes avec de nombreuses activités. Dans les années années à venir, la carrière deviendra un “jardin exceptionnel” avec de nombreux projets.

C’est donc un futur plein de vie qui attend la carrière qui, dans le passé déjà, a marqué l’histoire de Nantes. Gaëlle Caudal est chargée de mission “patrimoine industriel, maritime et fluvial” à Nantes métropole. Elle fait un voyage dans le temps, retraçant l’histoire de ce qui fut une carrière “à la campagne” puis l’une des plus grandes brasseries françaises.

 

Portrait de Suzon Tisseau

Suzon Tisseau