La JCE Sud-Loire veut "L'Arbre aux Hérons"

partager:

Une page Facebook pour générer une communauté autour du projet "l'Arbre aux Hérons" des Machines de l'Île, un financement privé sous forme de parrainage, utilisation du crowdfunding, la Jeune Chambre Economique de Nantes-Métropole Sud-Loire met d'importants moyens en oeuvre pour la concrétisation du projet. En jeu ? Développer l'emploi et le tourisme dans la métropole.

35 millions d'euros. C'est le coup du projet de "l'Arbre aux Hérons" s'il se concrétise. Un arbre métallique de 50 mètres de diamètre pour 35 mètres de haut qui serait la nouvelle grosse "attraction" des Machines de l'Île, après le Carrousel des Mondes Marins, inauguré en juillet 2012. Problème, les collectivités territoriales ne semblent pas en mesure d'assumer ce coût, même si Joanna Rolland, présidente de Nantes Métropole, s'est montrée favorable au projet. C'est ici qu'entre en jeu la Jeune Chambre Economique de Nantes-Métropole Sud-Loire (JCE Sud-Loire). Cet organisme, valorisant le territoire, constate que la création de cet "Arbre" apporterait beaucoup, comme des créations d'emploi, du dynamisme touristique et donc économique.

Du crowdfunding comme baromètre de popularité

Thomas Guest, en charge la comission "Fleurissons l'Arbre aux Hérons" à la JCE Sud-Loire, propose plusieurs actions afin de créer une réelle communauté autour du projet et permettre aux entreprises et aux particuliers de financer partiellement l'oeuvre. Une page Facebook a vu le jour rassemblant 700 personnes. Des sociétés privées pourront prochainement parrainer financièrement une branche de l'arbre. Quand aux habitants de la Métropole Nantaise, ils pourront, si tout va bien, en début d'année prochaine financer via le corwdfunding cet ambitieux projet. Reste à rassembler les autorisations nécessaires. Un bon baromètre qui permettra aux élus et à la JCE Sud-Loire de connaître la popularité réelle du projet, en attendant le précieux accord de Nantes Métropole, qui pourrait intervenir d'ici la fin de l'année.

Retrouvez un extrait de l'interview de Thomas Guest, qui nous parle des apports de cet "Arbre aux Hérons" pour la Métropole.

Crédit Photo : lesmachines-nantes.fr

Portrait de Thomas Groussaud

Thomas Groussaud