La Palestine, au-delà des images jusqu'au 17/01 en Loire-Atlantique

Dans le cadre de la semaine de "La Palestine, au-delà des images" du 10 au 17 janvier dans 10 cinémas de Loire-Atlantique, l'Association France Palestine Solidarité propose une sélection de 8 longs métrages.

Cette semaine a pour objectif de mettre sur le devant de la scène des cinéastes palestiniens contemporains et de valoriser une production artistique très peu diffusée en France malgré sa qualité.

 

À travers ces films, il s’agit également d’offrir aux spectateurs un regard artistique qui permet de dépasser préjugés et stéréotypes. Le cinéma palestinien raconte des histoires universelles pouvant toucher tous les publics. Ces productions permettent également d’appréhender les réalités vécues par le peuple palestinien et, plus largement, la situation au Proche-Orient.

Soirée d'ouverture, le mardi 10 janvier à 20h45 au cinéma Le Concorde avec le film 3000 Nuits de la réalisatrice Mai Masri en sortie nationale.

3 lieux d'échanges dans l'agglomération nantaise : Le Concorde, Le Cinématographe et le cinéma Le Beaulieu.

 

(c) 3000 Nuits de Mai Masri (2017)

 

Différentes rencontres et débats seront organisés dans la continuité des projections animées par l’Association France Palestine Solidarité 44 en présence des réalisatrices Mai Masri et Maryse Gargour.

 

Mai Masri

Mai Masri, réalisatrice et productrice palestinienne, est née en 1959 à Amman, Jordanie. Elle suit des études de cinéma à l'Université de Berkeley et à l’université d’Etat de San Francisco puis s’installe au Liban. Elle a à son actif de nombreux documentaires dont Chroniques de Beirut réalisé pendant la guerre civile au Liban ou Les enfants de Chatila qui donne la parole à des enfants palestiniens du camp de réfugiés de Chatila à Beyrouth. Ses films sont diffusés internationalement et ont reçu plus de 60 prix, dont le prix Luchino Visconti en Italie, en 2003, le Asia Pacific Screen Award en 2007 et le prix Mipdoc Trailblazer à Cannes en 2011. Elle a fondé la société de production Nour Productions en 1995 avec son mari, le réalisateur Jean Chamoun.

Maryse Gargour

Maryse Gargour est née à Jaffa. Diplômée de l'Institut Français de Presse, elle entreprend un doctorat en sciences de l’information à l'Université de Paris II. Elle a travaillé comme journaliste et productrice à l'Office de Radio-diffusion Française à Beyrouth puis elle rejoint l'UNESCO au Conseil International du Cinéma et de la Télévision. Elle a travaillé comme journaliste indépendante à Paris pour des chaînes de télévisions internationales. Depuis 1988 elle a de nombreux films documentaires à son actif, dont Une Palestinienne face à la Palestine, Le pays de Blanche, La terre parle arabe et A la rencontre d’un pays perdu avec la participation de Sandrine Mansour, historienne franco-palestinienne. Elle a également été membre de nombreux jurys de festivals. Elle dirige la société ROSE PRODUCTION.

 

 

Plusieurs associations partenaires se sont associées à cet évènement : ABJC/Association Bouguenais Jumelage Coopération, Amis d’Abu Dis-Rezé, CCFD/Terre Solidaire, CSPRN-Comité Solidarité Palestine Région Nazairienne, Amnesty International Châteaubriant, Amicale Laïque Châteaubriant, Comité Palestine Israël Méditerranée Châteaubriant.

L’Association France Palestine Solidarité rassemble des personnes attachées au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et à la défense des droits humains. Elle a pour vocation le soutien au peuple palestinien notamment dans sa lutte pour la réalisation de ses droits nationaux. L’AFPS regroupe plus de 4 900 adhérents, organisés en plus de 100 groupes en France.

@AFPS44

 

Portrait de Charlotte Farouault

Charlotte Farouault