Le FC Nantes vu par un supporter toulousain

partager:

Début de saison, ambitions, recrutement, projet de jeu, changement de coach, gestion du club, Arthur Stroebele, supporter du Toulouse Football Club, pose son regard sur le FC Nantes, à la veille du déplacement de son équipe, samedi (20h), à La Beaujoire.

Il était devant son poste de télévision, le 19 mai 2007. « Tous les Toulousains s’en souviennent », commence Arthur Stroebele, supporter du TFC. Ce soir-là, alors que son équipe est tenue en échec (0-0) sur le terrain d'un Nantes déjà relégué, la Tribune Loire descend sur la pelouse. « Défaite sur tapis vert. On prend les trois points et on se qualifie en Ligue des champions la semaine suivante », résume-t-il, comme si c’était hier. Il était à La Beaujoire, aussi, le 5 novembre 2016. Ce soir-là, des pseudo-supporters envahissent la tribune présidentielle pour s’en prendre à Waldemar Kita. « J’étais un peu circonspect », répond-il, à la veille de retrouver les Canaris. « On joue toujours Nantes dans les moments compliqués ». Ce sera encore le cas, samedi (20h). 

« Je n’ai pas vu grand chose... »

Le FC Nantes, dix-neuvième, court toujours après sa première victoire à domicile. Pire, il n’a plus gagné depuis le 1er septembre. C’était à Strasbourg (2-3). Une éternité. « Le début de saison du club est très décevant par rapport à ce qu’on aurait pu imaginer », juge Arthur Stroebele, qui avait été séduit, comme bon nombre de supporters nantais, par les ambitions de jeu affichées par Miguel Cardoso. « Mais pour avoir regardé plusieurs matchs, je n’ai pas vu grand chose », avoue-t-il. « Beaucoup de gens disaient que Nantes jouait bien, je ne suis pas d’accord… » 

Pourtant, l’étudiant en journalisme, aussi rédacteur pour le site lesviolets.com, refuse de jeter la pierre au coach portugais. « D’abord, j’ai trouvé le recrutement plus quantitatif que qualitatif ». Une raison qui explique peut-être les débuts difficiles du FC Nantes. « Ça fait des années que le club a besoin d’un numéro 9 et se retrouve finalement avec des attaquants moyens ou mauvais comme Coulibaly ou des joueurs de côté ». Ensuite, il regrette le manque de temps accordé par la direction à Miguel Cardoso. « C’est une gestion très mauvaise », admet-il, avant de dresser un parallèle avec le LOSC de Marcelo Bielsa. « Quand tu prends un coach qui a l’ambition de tout changer dans un jeu qui était très moyen depuis le départ de Conceiçao, il faut laisser du temps ! » Deux ans, c’est le temps qu’il lui aurait laissé. La première année pour mettre en place ses idées. La deuxième pour juger.

 

Halilhodzic (FCN/TFC) : "A mon époque, le FC Nantes était une référence...", par Guillaume Baret

 

« Je ne sens pas trop d’esprit de rébellion »

Mais Vahid Halilhodzic est arrivé. Battu lourdement pour sa première sortie à Bordeaux (0-3), il y a deux semaines déjà, le Franco-Bosnien espère un meilleur début à domicile. « J’ai été un peu touché par son histoire récente avec le Japon », répond le jeune supporter de 21 ans, qui craint la cohabitation avec Waldemar Kita. Et qui ne voit pas forcément en lui l’homme de la situation : « Sincèrement, je ne sais pas s’il va changer grand chose. Je n’ai pas de lui l’image d’un très grand entraîneur. C’est un peu le nom qui revient souvent sans jamais être pris »

 

Pallois (FCN/TFC) : "Avoir de l'orgueil !", par Guillaume Baret

 

Pour samedi, le supporter envisage deux scénarios. « Soit Toulouse ouvre vite la marque et ça peut devenir très problématique pour Nantes », souffle-t-il, citant notamment le début de match chaotique des Canaris du côté du Matmut Atlantique. « Je ne sens pas trop d’esprit de rébellion dans cette équipe et je ne sais pas si elle aurait les ressources mentales pour revenir ». Soit Nantes attaque le match avec un esprit conquérant et offensif. « Et là, ils auraient clairement leur chance », assure-t-il. Et de conclure : « On pourrait vite craquer. Notre défense est assez fébrile et on aura beaucoup de joueurs importants suspendus ». Réponse samedi… 

Alexis Vergereau

FC Nantes – Toulouse FC (10e journée de Ligue 1 Conforama), un match à suivre ce samedi 20 octobre dès 19h45 en direct sur le FLUX SUN SPORT via MySun ou http://sunsport.lesonunique.com/

Portrait de alexis vergereau

alexis vergereau