• Replay

Le jardin extraordinaire : "destruction de la ville sauvage"

Elle fut pendant longtemps une carrière de granit, puis a accueilli une brasserie. Ces dernières décennies elle était devenue une véritable friche urbaine. La carrière Miséry a fait l'objet d'une profonde métamorphose pour devenir un "jardin extraordinaire" qui ouvre ses portes au public ce week-end. Un projet critiqué par le collectif PUMA.

C'était un lieu qui leur était cher et qui leur a été comme volé. Du moins c'est le ressenti de ce groupement d'habitants de bas Chantenay. Habitués à la vie sauvage et clandestine de la carrière Miséry, ils déplorent un projet de réhabilitation sans concertation et qui a entraîné une destruction quasi-complète de ce que la nature avait créé au fil du temps. En effet, c'est le célèbre jardinier Gilles Clément lui-même qui avait qualifié cette carrière d'unique en Europe.

Dans ce contexte, le collectif PUMA a écrit un livre à plusieurs mains, Carrière Miséry, destruction de la ville sauvage, publié en mai dernier aux éditions A la Criée.