En ce moment sur l'antenne de SUN

Logiciel gratuit pour malvoyants et nonvoyants : L'informatique les yeux fermés

Le numérique pour tous les publics CC0 Public Domain

Le numérique est devenu incontournable. Si savoir cliquer avec sa souris et surfer sur le web peut sembler facile de prime abord, il faut imaginer l'exercice les yeux fermés. Recherche rapide, Curriculum Vitae, recherche d'emploi et postes de travail, tout ou presque fonctionne aujourd'hui par écrans interposés.

L'informatique est omniprésent dans la vie quotidienne. Installé chez soi, dans les entreprises, les administrations mais aussi à l'école, il intervient à la fois dans la production de biens manufacturés ou agricoles, à travers l'automatisation du processus, l'introduction de puces et logiciels dans les objets et machines, la gestion des structures à but lucratif, et la communication entre les personnes.

Une expansion d'un outil essentiellement visuel, qui peut poser problème lorsqu'on est atteint d'un handicap.

Des logiciels souvent chers

Les malvoyants et non-voyants ne sont pas pour autant exclus de la transition numérique. Revues d'écran, clavier en braille, micros, applications comme Transit, les outils sont nombreux mais essentiellement commerciaux.

Des logiciels souvent chers, remboursés à 70% par la Maison Départementale des Personnes Handicapées, dans un délai de trois mois à deux ans. Laquelle décide, lors d'une commission unique, de l'orientation des personnes handicapées et de l'attribution des aides et prestations. Pour ce qui est de l'informatique, il s'agit de la prestation de compensation du handicap.

Les associations de malvoyants viennent orienter et informer les déficients visuels, tout en organisant des formations gratuites. Et notamment à l'informatique. C'est la tâche d'Emmanuel Rouesne, de l'association Clissaa et Vincent Haüy. Lui-même aveugle, il explique que pour l'essentiel il s'agit d'apprendre les raccourcis claviers qui sont plus utilisés que les claviers en braille. Il raconte également que certaines applications comme Google Drive ou encore la Tan, ne sont pas accessibles.

Il dit également que les personnes atteintes d'un handicap visuel rencontrent de nombreux freins. Qu'ils soient financiers ou professionnels. 

Interview Emmanuel Rouesne, par Cerise Robin

Des logiciels et systèmes d'exploitation libres, gratuits et adaptés

Tous les logiciels ne sont pas hors de portée. Certains sont gratuits, comme par exemple le jeune système d'exploitation Access DV Linux. De sa création, est née l'association castelbriantaise A.C.I.A.H. Son élaboration a nécessité 'une collaboration avec des laboratoires russes, anglais et irlandais. S'il est directement téléchargeable sur le site qui l'héberge, pour un peu plus de 20 euros, soit le prix de la clef USB qui le contient, il reprend tous les codes et applications des autres outils. Bernadette Poiraud, la secrétaire de l'association pour la Compensation du Handicap et Nouvelles Technologies Informatiques pour l’Accessibilité et la Communication, a prêté sa voix. Pour Access DV Linux, elle s'appelle Mélanie et avec d'autres, c'est sa parole qu'entend l'utilisateur.

Elle est un des parents du logiciel et elle nous décrit quelques-unes de ses facultés.

Interview Bernadette Poiraud, par Cerise Robin

Le but est d'être autonome, également au travail. Si A.C.I.A.H ne s'adresse pour le moment qu'aux particuliers, l'initiateur d'Access DV Linux, Christophe, aide déjà les entreprises à adapter les postes via le nouveau logiciel, dans les Alpes.  Une Hotline est également accessible. Mise en place par la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France, elle vise à soutenir les employeurs et recruteurs qui souhaitent embaucher des personnes atteintes d'un handicap visuel. 

 

Sun Replay

le 20 Janvier 2017 à 08:45
le 20 Janvier 2017 à 08:20
le 20 Janvier 2017 à 07:40
le 20 Janvier 2017 à 07:21
le 20 Janvier 2017 à 06:15

Dernières Vidéos

Les Voix de SUN

Cédric Lesguer

RDV@Vous

Margaux Macé

Journal Soir

Patrick Werthauer

sun jazz

Patrick Werthauer

Planète SUN

Marc Augeai

Les vinyliques anonymes

randomness