Manger des plantes sauvages

partager:

Pratique vieille comme le monde, se nourrir de plantes sauvages a longtemps été délaissée mais pourrait revenir au goût du jour. Présents partout, sur tous les continents, dans tout type de climat, les végétaux constituent une source quasi infinie de nourriture, tant que ceux-ci peuvent proliférer. En Loire-Atlantique, une société et une association en découlant s'intéressent à cette pratique et sensibilisent le grand public à cela.

 

La soupe d'orties, les infusions à la camomille, les diverses aromates et herbes de cuisine, comme le laurier ou le thym, sont autant d'exemples de consommation alimentaire de plantes sauvages, sans compter les applications médicinales. Pourtant, ils ne représentent que la surface émergée de l'iceberg. L'organisme de l'être humain peut assimiler quantité de végétaux, de diverses manières. Pourvus de saveurs variées, ils contiennent également des apports vitaminés, des sels minéraux et d'autres propriétés nutritionnelles. Sans être une alternative, la consommation de plantes sauvages peut être complémentaire. De nombreux chefs étoilés n'hésitent d'ailleurs pas à les intégrer dans leurs plats, comme Marc Veyrat, Michel Bras ou encore Olivier Roellinger.

Ingénieur agronome de profession, Alexandra Tessier s'est trouvé une passion pour ces plantes sauvages. Suite à une mission avec des agriculteurs biologiques en Vendée, elle a voulu réfléchir à une installation en agriculture pour les plantes aromatiques à parfum et médicinales. Quelques mois plus tard, en 2009, en découlait la création de la société Dana Extraits de Nature, pour vendre des produits issus de la nature. La transmission de savoir autour des plantes sauvages locales ayant toujours été son leitmotiv, elle a récemment décidé de créer l'association l'éco-lien.

Cette nouvelle structure propose des ateliers, des stages et des animations autour des plantes sauvages locales : de leur ceuillette à l'usage, en passant par leur conservation. Le prochain rendez-vous est d'ailleurs fixé au samedi 16 avril, à Nantes. Il sera consacré à la concoction de boissons sauvages (tisanes, sirops, vins, vinaigres) et aux fleurs de Bach, pour bien gérer les relations et mieux communiquer. Pour informations et réservation, contacter Alexandra au 06.61.88.66.58 ou Gaëlle au 06.79.19.22.91.

 

Retrouvez ci-dessous l'intégralité de l'entretien avec Alexandre Tessier.

Portrait de Arnaud Gruet

Arnaud Gruet