Marche exploratoire ou comment voir son quartier différemment

partager:

Le samedi 30 janvier, l'Espace Simone de Beauvoir organise deux marches exploratoires (ou "sensibles") dans le quartier de Nantes Nord. Cette opération s'inscrit dans le cadre d'une étude Genre et espace public menée depuis 2014 en collaboration avec la sociologue-ethnographe Chris Blache et la plateforme de recherche "Genre et Ville".

Depuis le lancement de Genre et espace public, une quarantaine d'auditions sociologiques ont déjà été menées en compagnie d'habitants, de responsables associatifs ou institutionnels qui vivent ou travaillent dans ce quartier. L'intérêt de ce projet est de déterminer "comment sont occupés les espaces publics aujourd'hui au coeur de la ville de Nantes" d'après Laëtitia PAUL, coordinatrice de l'Espace Simone de Beauvoir. Elle remarque que "les espaces sont souvent conçus par des hommes" et se demande si "le genre peut avoir un impact sur la conception des espaces".

Le principe de la marche exploratoire pour les participants est de se mettre à la place d'un autre, par exemple un homme se met à la place d'une femme ou un adulte se met à la place d'un enfant, de se promener suivant un circuit bien précis et d'observer, ressentir et intégrer ce qu'il se passe autour d'eux. Un temps d'échange et de discussions est prévu en aval pour collecter toutes les impressions des participants à cette marche. Une autre expérimentation de ce type sera menée dans le courant de l'année, cette fois-ci dans les quartiers festifs de Nantes comme le Hangar à Bananes.

Dans cette optique, le lieu unique et l'association EthicA proposent les samedi 30 et dimanche 31 janvier le rendez-vous annuels Question(s) d'éthique sur les thématiques du genre et du féminin/masculin. Conférences, tables rondes et projections attendent les visiteurs. Plus d'informations juste ici.

 

Retrouvez ci-dessous l'intégralité de l'entretien avec Laëtitia PAUL, coordinatrice de l'Espace Simone de Beauvoir.

Portrait de Arnaud Gruet

Arnaud Gruet