NLA : du changement face à Besançon

partager:

Alors que la saison régulière a connu son dénouement samedi dernier, les Play-offs vont débuter. Dans ce tournoi, le NLA (5e) recevra Besançon ce vendredi pour atteindre les demi-finales.

En début de saison, l’objectif du club dirigé par Arnaud Ponroy était de terminer parmi les quatre premiers de la saison régulière pour se retrouver dans une situation favorable en Play-offs. Ce rendez-vous manqué oblige les Roses à s’imposer avec largesse face à l’équipe de Raphaëlle Tervel, avant le match retour dans le Doubs. Sauf que durant la saison régulière, Besançon a battu à deux reprises le NLA.

Pour éviter de faire un zéro pointé, les joueuses ont décidé de prendre les choses en main et d’imposer leur projet de jeu à Jan Basny. “ On a souhaité ne pas toujours rester avec les mêmes enclenchements mais avoir plusieurs alternatives pour surprendre nos adversaires. Pour préparer les Play-offs c’est intéressant de travailler autre chose pour déranger un peu plus qu’à l’accoutumé”, prévient la portière, Marion Callavé.

Il faut dire qu’au cours de cette saison, on a souvent vu les possessions nantaises finir sur l’arrière gauche (Malin Holta ou Jovana Stoiljkovic). Au-delà de ce problème, les joueuses ont aussi reproché à leur entraîneur, en poste depuis 2014, son goût peu prononcé pour la rotation. “ On a tiré sur les mêmes joueuses depuis le début de saison, donc il y a une fatigue physique de certaines cadres. Il faut gérer ça en s’appuyant sur les autres joueuses, qui peuvent également apporter du danger”, analyse de son côté Pauline Coatanea.

Des propos à relativiser, car s’il est vrai que l’entraîneur tchèque n’est pas connu pour faire tourner, il n’a pas hésité à lancer cette saison des jeunes joueuses comme Orlane Ahanda, Karichma Ekoh ou Camille Mandret.

Toutefois en ménageant la susceptibilité de chacune et sans jamais imposer ses choix, celui qui est dans sa dernière année de contrat se serait mis le groupe à dos, d’après certaines sources proches du groupe.

Ce qui explique pourquoi les joueuses ont décidé d’imposer de nouvelles options tactiques. De son côté, l’entraîneur en chef reste tout de même sceptique sur le bien-fondé de celles-ci. “Les tacticiens voient nos changements. On a gardé certains choix pour Besançon donc on va voir si ce travail porte ses fruits”. Le premier élément de réponse sera apporté vendredi.

Ce quart de finale aller de Play-offs entre le NA et Besançon sera à suivre dès 19H45, sur le Flux SUN Sports des plateformes numériques de SUN.    

A l’approche de match fatidique pour les Roses, leur gardienne Marion Callavé revient sur les plans tactiques apportés par les joueuses.

Portrait de Jean-Baptiste Maître

Jean-Baptiste Maître