NRB : A quoi ressemblera l'effectif 2017/2018 ?

Après avoir réalisé une saison 2016/2017 intéressante, le Nantes-Rezé Basket est déjà tourné vers l'avenir. Pour cela, le club féminin nantais a dévoilé l'effectif du prochain exercice.

Les départs de Katherine Plouffe, Isis Arrondo, Quianna Channey et la fin de carrière de Yuliya Andreyeva ont marqué la fin d'un cycle au NRB. Toutefois, cela ne marque pas la fin d'une histoire. En effet, l'année prochaine, des joueuses ayant fait le bonheur du public de Mangin-Beaulieu seront encore présentes.

A commencer par la plus ancienne de toutes, Shona Thorburn. A 36 ans, la néo-retraité internationale (Elle a pris sa retraite mardi) rechaussera les baskets pour une saison de plus sur les bords de l'Erdre. Elle aura pour tâche de former à la mène la prometteuse Camille Lenglet, qui vient de signer son premier contrat professionnel. Après avoir débuté en Ligue Féminine de Basket, la saison dernière, l'ancienne membre de l'I.N.S.E.P, devrait voir son temps de jeu augmenter, afin de prendre en gallon.

L'autre joueuse, qui devrait fouler les parquets plus longuement est Katia Clanet. Dans la raquette, elle devra faire oublier la MVP étrangère 2016/2017, Katherine Plouffe. Pour cela, le système de jeu des Déferlantes devrait être revu. En effet, la mission semble compliquée à assumer pour elle toute seule. Pour ce faire, elle devra compter en plus de Shona Thorburn, sur Margret Skuballa. Avec son expérience, l'Allemande de 30 ans apportera des solutions à la ligne 1-5. A condition, que son corps la laisse tranquille cette saison.

Des Déferlantes tout feu, tout Flammes.

Les blessures et les problèmes musculaires ne devront pas avoir d'incidence sur ce fameux trio. En cas contraire, même avec un recrutement intéressant, Emmanuel Coeuret se retrouveraient dans une situation bien compliquée. Parmi les trois nouvelles joueuses à intégrer le groupe, aucune n'évolue habituellement sur les postes 3 et 5.

Toutefois, elles ont toutes un fort potentiel. De la génération de Marine Johannes et Olivia Epoupa, la franco-serbe Lidija Turcinovic occupera le poste 2. Ancienne membre de l'équipe de France Jeunes, elle apportera sa précision longue distance (41 % de moyenne sur la saison 2016/2017).

Dans ses bagages pour Nantes, elle déposera deux autres joueuses des Flammes-Carolo. Au poste 4, Nayo Raincock et Maud Medenou devront imposer leur puissance. La première nommée a notamment le prestige d'avoir supplanté Katherine Plouffe, l'été dernier avec le Team Canada. La seconde, trop souvent sous-estimée, tentera de se relancer.

De façon plus générale, en associant les valeurs sûres de la saison dernière à des joueuses prometteuses, les Déferlantes devraient pouvoir retrouver les Play-offs la saison prochaine, voir même finir à la 6e place de la saison régulière.

Emmanuel Coeuret sera notre consultant, vendredi soir, lors de la rencontre entre l'Hermine de Nantes et Aix-Maurienne. Il détaillera pour nous les raisons de ce recrutement.

Portrait de Jean-Baptiste Maître

Jean-Baptiste Maître