Pornic : 4e édition du festival Complet Hip-Hop

partager:

Ce week-end aura lieu la 4e édition du festival Complet Hip-Hop à  l'espace du Val Saint-Martin à Pornic. L’association Pornic Street Session, à l'initiative de l'événement, organisera des spectacles et des stages de danse, avec des initiations au graffiti, djaying et à l’écriture.

Par Brice Launay.

 

 

Tout a commencé en 2008, lors de la création de l’association Pornic Street Session (P2S). L’équipe, composée de trois personnes, Damien Hachet, Vincent Bouyer, Emerson Guinel, donne principalement des cours de break-dance mais aussi, par l’intermédiaire de stages, des initiations aux graffitis, djaying et à l’écriture. Le but de cette association est de mettre en avant le mouvement hip-hop sur la ville de Pornic et dans le pays de Retz. Ce week-end, l’association organise un festival qui a pour but de diversifier les événements pouvant être proposés à Pornic. Cela permet également aux jeunes pratiquant soit la danse, le graffiti, le djaying ou l’écriture, de participer à un événement comme celui-ci puisque tout le monde ne peut pas se déplacer sur Nantes, Saint-Nazaire ou plus loin encore.

Pour cette 4e édition, une soirée concert aura lieu pour la première fois, suite aux demandes des spectateurs. Le festival débutera avec DJ Rexam, ensuite accompagné de l’« open mic », qui est nouveau cette année et qui permet aux spectateurs de partager, s'ils le souhaitent, leurs textes et/ou leurs compositions. Puis, à partir de 21h45, deux artistes hip-hop locaux se produiront sur scène. Pour la journée de samedi, des spectacles de danses, effectués par des élèves de l’association, sont organisés, tout comme des initiations au graffiti et des expositions. Et pour terminer ce week-end conséquent, placé sous le signe de la culture urbaine, un stage avec Mounir, octuple champion du monde de break-dance, est programmé ; et en conclusion de la journée, plusieurs battles de danse.

Retrouvez toute la programmation du festival sur ce lien.

Malgré le fait qu'à Pornic, la majorité des habitants ne corresponde pas forcément au public visé par le festival, et « même si on a une population plus âgée à Pornic, on a quand même une grosse demande », nous explique Emerson Guinel, co-fondateur de P2S et coordinateur du festival.

 

Portrait de Arnaud Gruet

Arnaud Gruet