Retour en force pour Hip Opsession !

partager:

Après une édition 2020 largement remixée pour cause de pandémie, le Festival Hip Opsession revient du 1er au 9 octobre prochain pour faire vibrer la Cité des Ducs !

Lancé en 2005 par l’association Pick Up Production, ce rassemblement qui figure parmi l’un des principaux de la scène Hip hop a mis les bouchées doubles pour sa 17e année d’existence.
C’est une flopée d’artistes qui défileront pendant près d’une semaine dans pas moins de 13 lieux à Nantes et son agglomération.

Des pointures comme Gérard Baste, Sheldon ou encore le « parrain » Rocé occupent le haut de l'affiche.
La scène locale sera également mise à l’honneur avec Vadek, lauréat national Buzz Booster 2020, ou encore le manceau Allebou.
Du rap, mais pas que. Hip Opsession invite la révélation R’n’B lyonnaise Jäde, quant à The Architect & VJ Befour et Ours Samplus ils représenteront fièrement l’art du beatmaking à la salle Paul Fort le samedi 2 octobre.
Rendez-vous est donné à Transfert les 8 et 9 octobre pour un closing 100 % gratuit !

Comme à son habitude, le festival se pare d’un ensemble de moments « OFF » qui graviteront autour des prestations des artistes. Conférences, ateliers ou bien visionnages de films toujours autour du mouvement Hip hop et ouverts à tous de 7 à 77 ans !

Parmi les valeurs constantes portées par le festival : l'accessibilité. C'est l'un des leitmotivs de l'équipe d'Hip Opsession, comme le souligne Pierrick Vally, programmateur et coordinateur de l'événement. Interview à écouter ci-dessous.

« Créer tous les leviers possibles pour qu’un maximum de gens profitent du festival »

C’est dans cette démarche que les concerts d’Erremsi & Elodia et de Lexie & Douboukan, le mercredi 6 octobre au Jam à la Chapelle-sur-Erdre, seront interprétés en langue des signes (LSF) et chansignés.
Pour les publics non et malvoyants, de nombreux concerts seront proposés en audiodescription.

Hip Opsession, c’est du 1er au 9 octobre dans la Cité des Ducs. Save the date !

 

Portrait de Mathis Slimano

Mathis Slimano