Rires et délires dans le cinéma espagnol

partager:

Aujourd'hui mercredi 28 mars s'ouvre le 28e Festival du Cinéma Espagnol de Nantes. Avec 70 films inédits dans l’hexagone, 80 invités (cinéastes, acteurs, journalistes, écrivains...), des expositions et de nombreuses surprises, l'édition 2018 s'annonce prometteuse. 

Une édition jubilatoire

Cette année, le festival met à l'honneur le rire ! Des années 50 à nos jours, l'humour tient en effet une place importante dans l'histoire du cinéma hispanique. Du rire provocateur et rebelle de la période franquiste, au rire burlesque d'un Santiago Segura dans Torrente, les cinéastes espagnols ne s'embarrassent d'aucun tabou, pour notre plus grand plaisir.

Pilar Martinez-Vasseur, co-directrice du festival revient au micro de SUN sur ce cycle jubilatoire.

 

Au programme de ce cycle « Rires et délires » : 14 longs-métrages de fiction  (avec entre autres : Bienvenido mister Marshall (1953) de Luis Garcia Berlanga, ¿Qué he hecho yo para merecer esto? (1984) de Pedro Almodóvar, Selfie (2017) de Victor Garcia León, ou encore Abracadabra (2017) de Pablo Berger), 1 série télévisée (Vergüenza de Juan Cavestany et Álvaro Fernández Armero), des rencontres avec les cinéastes Juanma Bajo Ulloa, Borja Cobeaga, Víctor García León et le scénariste Diego San José, ainsi qu'une exposition « Enrique Jardiel Poncela : le rire intelligent » (espace Cosmopolis).

 

Hommage au féminin

Chaque année, le festival met à l'honneur un(e) cinéaste. Pour cette 28ème édition, le festival rend hommage à Isabel Coixet. La cinéaste aux trois Goyas s'illustre par un cinéma sensible et intimiste, qui dépeint avec délicatesse les sentiments humains. 

Ne pas manquer : La librairie, dernier film de fiction de Isabel Coixet. Adaptation du roman éponyme de Penelope Fitzgerald,  La Librairie est un fervent plaidoyer en faveur de la littérature et des femmes. Projection en avant première et en présence de la réalisatrice lors de la soirée de clôture et de remise des prix le dimanche 8 avril à 18h30 au théâtre Graslin, et au cinéma Katorza à 20h. 

 

Une surprise musicale

A l'occasion de cette 28ème édition, le chanteur Cali revient à Nantes pour un concert unique au Théâtre Graslin. Fortement marqué par la guerre civile espagnole, le chanteur y interprétera ses titres tels que Guiseppe et Maria (2008) ou l'Exil (2009), qui font écho à l'histoire de sa famille, contrainte d'échapper à la dictature franquiste.

Devenu un rendez-vous incontournable de la cinématographie espagnole dans l’hexagone et de la vie culturelle nantaise, le festival a réuni l'année dernière près de 28.000 spectateurs (dont plus de 7.000 scolaires). 

 

INFOS PRATIQUES :

Lieux : Cinéma Katorza, Espace Cosmopolis, Théâtre Graslin, Espace Écureuil (1 rue Racine), Musée Dobrée, Fnac de Nantes (Place du commerce)

Dates : du 28 mars jusqu'au 8 avril.

Toutes les informations sur la programmation sont à retrouver ici.

Portrait de Julie Judais

Julie Judais