Simon de Cyrène : coexistence active entre valides et personnes handicapées

partager:
Notre société connaît plusieurs formes et plusieurs niveaux de handicaps. Le handicap physique est, contrairement à ce que l'on peut penser, assez peu pris en compte par les associations d’aides. Parmi les nombreuses problématiques rencontrées par les personnes atteintes d'un handicap physique, il en est une qui demeure, c'est celle du regard de l'autre, accentuant le risque du repli sur soi de la ghettoïsation.
 
Pour répondre à ce risque de dessociabilisation, une association, Simon de Cyrène, travaille depuis plusieurs années à créer des maisons partagées où personnes valides et personnes handicapées cohabitent les unes avec les autres. La structure définit ainsi ses valeurs : « Les lieux de vie partagés sont avant tout des lieux d’échanges autour de valeurs essentielles au « vivre ensemble ». Le respect de l’autre et de ses différences, l’écoute, l’aide, la solidarité, l’amitié… se conjuguent au quotidien pour le bien-être et l’épanouissement de chacun. »
 
Nantes sera la 6e ville à accueillir une maison partagée, dont le projet est né en décembre 2013, portée par la volonté d'un groupe d'amis. En avril 2014 ils obtiennent l'agrément de la préfecture pour la construction de trois d'entre elles (39 logements dont 24 pour des personnes en situation de handicap). Le permis de construire quant à lui a été déposé fin 2015. Les travaux commenceront l'année prochaine.
 
Patrick Lonchampt
 
Retrouvez l'interview de Brigitte Ferry, représentant l'association Simon de Cyrène, dans "SUN est que le début" du vendredi 18 décembre.
 

SUN est que le début - Brigitte Ferry, Association Simon de Cyrène, par lesonunique

 

Portrait de Thomas Groussaud

Thomas Groussaud