Sylvain Quinquis : « Cette saison nous voulons retrouver une place européenne »

partager:

Pour sa 7e saison consécutive dans l’élite, le Volley Ball Nantes est à la conquête d’une place européenne.

Tout laissait présager à une année de reconstruction du côté de la salle Jean Jahan. Après deux ans de participation à une compétition continentale, les PassionNantes doivent se contenter de la Ligue A Féminine comme unique eldorado. Au moment d’évoquer le recrutement effectué à l’intersaison, l’entraîneur des Bleus et Ors prévient tout de même que celui-ci n’a pas été revu à la baisse. « On a recruté de grandes joueuses, car dans notre expérience européenne, on s’est aperçu que dans les confrontations face aux grosses écuries on souffrait d’un déficit de taille ».  

En effet, la joueuse moyenne nantaise mesure désormais 1m87 contre 1m82 la saison dernière. Une hausse de gabarit, qui permet aux joueuses du VBN de figurer à la 4e place du championnat. Un rang, qui pourtant, ne semblait se dessiner à l’entame de l’exercice 2016/2017. Après trois journées, les volleyeuses comptaient un bilan de deux défaites pour une seule victoire.

Des débuts qui trouvent leur explication dans la difficile préparation à laquelle les PassionNantes ont été confrontées selon Sylvain Quinquis, « On a récupéré les joueuses au compte-goutte, parce qu’on a de nombreuses internationales dans l’équipe et il y avait les qualifications pour la Coupe d’Europe en septembre. On a commencé avec un groupe très restreint de six joueuses et la dernière, nous l’avons récupéré une semaine et demi avant le début du championnat »

Un 150e match pour rééquilibrer la balance

Des conditions peu idéales pour partir à la conquête d’une place européenne. Un élément déclencheur a toutefois permis aux Nantaises de redresser la barre pour ramener le navire en haut du tableau. La défaite, 3 sets à 0, concédée à Quimper a offert une prise de conscience collective. Les joueuses ont franchis un cap et depuis enchaînent les victoires. Avec le succès acquis face au RC Cannes, les pensionnaires de la salle Jean Jahan sont sur une série de cinq triomphes d’affilés.

Un sixième pourrait se profiler ce week-end lors du déplacement à Pays d’Aix Venelles. Cette rencontre dans le sud de la France sera la 150e dans l’élite, pour le club du bord de Loire. Un mini-événement qui ne préoccupe pas pour autant le tacticien ligérien « Ça ne change rien, mais ça marque le fait qu’on réussit à s’installer durablement dans cette Ligue A Féminine. Notre priorité reste tout de même d’aller chercher quelque chose à Venelles, car si on va s’imposer là-bas, on fera une belle opération. »

Une double même, car en plus de prendre de l’avance sur un concurrent direct, les joueuses de « Coach Quinquin » rééquilibreraient le bilan en Ligue A. Actuellement, elles comptent 74 victoires pour 75 défaites. Un 50/50, qui enverrait un fort signal quant à leur régularité dans le plus haut échelon national.

Invité du Sun Sports du 8 décembre, Sylvain Quinquis s’est montré plutôt fier de ses joueuses depuis le début de la saison. Sa venue dans nos studios, était également l’occasion d’aborder la rencontre du 7 janvier prochain, dans la salle métropolitaine de la Trocardière.

 

Retrouvez l’intégralité de l’entretien ici :     

SUN Sports - 08 décembre 2016 - 07-41-08, par lesonunique

 

Portrait de Jean-Baptiste Maître

Jean-Baptiste Maître