Tatouage, téton et reconstruction

Tétons Tattoo Shop n'est pas un salon de tatouage comme les autres. Ouvert depuis le mois de septembre de cette année par Alexia Cassar, ex-biologiste du cancer devenue tatoueuse, ce salon est exclusivement dédié à la reconstruction mammaire après cancer. Premier du genre en France, The Tétons Tattoo Shop concède au tatouage une valeur thérapeutique. Car ce n'est pas simplement un mamelon que l'on recrée ici : c'est sa féminité que l'on retrouve. Alexia Cassar présente, au micro de SUN, comment le tatouage, grâce à une technique de dessin en simulation 3D,  peut aussi être mis au service de la reconstruction post-cancer.

  • Tétons Tattoo Shop : Une idée, un projet, une technique

Alexia Cassar, ancienne biologiste spécialisée en oncologie, s'est aujourd'hui reconvertie dans le tatouage. Cette reconversion, elle l'a dédie aux patientes, en particulier celles ayant subies une mastectomie (ablation du sein). Elle revient pour nous sur la genèse d'une réorientation professionnelle pas banale.

 

Pour parvenir à un résultat naturel, Alexia Cassar s'est formée à la technique de tatouage 3D : mais de quoi s'agit-il exactement ? En quoi cette méthode se distingue t-elle de la dermopigmentation médicale qui se pratique aujourd'hui dans les hôpitaux ?

 

Solution esthétique et durable, le tatouage 3D n'est pourtant pas ou peu pratiqué en France dans le cadre de la reconstruction mammaire. Des raisons culturelles, artistiques et psychologiques expliqueraient les réticences des tatoueurs à utiliser cette technique sur des patientes au corps fragilisé par les traitements et les interventions chirurgicales.

 
  • Le tatouage comme thérapie

Redessiner à l'encre indélébile un sein abîmé par le cancer est un moment riche en émotion. Deux séances de trois mois et un long travail en amont sont nécessaires pour parvenir au résultat final. La première séance, qui dure environ 3h, sert à faire le point sur l’histoire de la candidate et s'arrêter sur le dessin (texture, forme des aréoles et mamelons). Le tatouage, lui, dure environ 30 minutes par sein. Une deuxième séance de 1h30 est ensuite recommandée pour les éventuelles retouches. Le prix pour ces deux séances est de 400€ pour un sein, et de 600€ pour les deux. 

Alexia Cassar nous raconte comment, de l'étape de préparation du dessin à la découverte du nouveau mamelon par la patiente, se déroulent les séances.

 

Le tatouage, à travers l'approche de Alexia Cassar, n'a pas simplement une visée esthétique : il est aussi thérapeutique. Cette vision, elle la partage d'ailleurs avec l'association Soeurs d'encre, dans laquelle elle intervient. Cette association cherche en effet à aider les individus, ayant vécu un traumatisme, à se réapproprier leur corps par le tatouage.

 

200 000 femmes subissent chaque année en France une mastectomie. Selon la Ligue contre le cancer, une femme sur quatre renonce à la reconstruction, notamment pour des raisons financières. En effet, la reconstruction mammaire est encore mal remboursée si elle n'est pas faite à l'hôpital, et représente alors un coût important. Pour étendre la technique développée par Alexia Cassar, des réflexions sont à ce jour engagées auprès des mutuelles, qui peuvent assurer un remboursement partiel de l'acte. Les médecins y seraient d'ailleurs favorables car "cet acte est plus esthétique, personnalisé et durable que les autres techniques de reconstruction de l’aréole et du mamelon"

Faciliter l'accès au soin post-cancer est un enjeu important. En effet, la reconstruction du sein représente, pour les femmes ayant subies une mastectomie, le point final de leur propre reconstruction

Portrait de Julie Judais

Julie Judais