Un double conventionnement danse et arts du cirque pour l'Onyx

partager:

Depuis le départ de l'ancien directeur, Stéphane Leca, en 2014, l'établissement public de coopération culturelle (EPPC) Onyx-La Carrière a vu son conventionnement danse suspendu par la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) en décembre dernier. Cette suspension est due à une programmation pas assez variée et une scène « danse » non-conforme aux objectifs d'intérêt national, selon l’État.

 

 

Les efforts menés par la nouvelle directrice de la structure, Gaëlle Lecareux et toute l'équipe d'Onyx ont permis de créer un nouveau programme artistique et de récupérer une nouvelle convention danse et arts du cirque, avec à la clé une enveloppe de 60 000 euros. Une aide financière supplémentaire sera versée à des projets ponctuels par le conseil régional épaulé du conseil départemental durant les trois saisons à venir.

Le maire de Saint-Herblain, Bertrand Affilé, qui avait défendu corps et âme le maintien de cette convention, explique l'utilisation de cette subvention.

 

Cette discipline « danse et arts du cirque » fraîchement conventionné représente une identité forte pour l'établissement culturel et pour celle de la ville. Selon la directrice, les arts du cirque sont « une esthétique et une discipline artistique utilisées comme trait d'union entre l'espace Onyx-La Carrière et l'espace public ». Gaëlle Lecareux a annoncé que la structure travaillerait avec des artistes associés, sur des périodes de trois ans, dont le circassien, danseur et chorégraphe Jean-Baptiste André.

Détenant le monopole de diffusion des arts du cirque dans la région Pays de la Loire, le désir d'Onyx est de développer cette discipline avec les différentes structures culturelles existantes sur la métropole nantaise.

 

 

(c) wikimédia commons

Portrait de Caroline Jean

Caroline Jean