Une écocyclerie à Cholet

partager:

En 2017, l'association le Fil d'Ariane vous propose de suivre le fil, avec une écocylerie à Cholet. La directrice Anne Pineau fait le point, avant l'ouverture de la structure.

Le Fil d'Ariane est une association vieille d'un peu plus de vingt ans. Elle propose ses services en sous-traitance aux entreprises. Ses prestations sont réalisées pour les collectivités, industriels et commerces dans un rayon de 50 kilomètres autour de Cholet. En plus du tri et de la valorisation des déchets, l'organisme porte une mission de réinsertion professionnelle. Pour cela, elle bénéficie de l'agrément et du soutien des collectivités et pouvoirs publics.

C'est pour pérenniser l'insertion, que le Fil d'Ariane a décidé d'ouvrir son écocylerie. Il s'agit d'un lieu, ici un site de 1 000 mètres carrés, où sont stockés, remis en état et vendus des objets d'occasion. Ceux-ci proviennent de dons, mais aussi des usines de recyclage. Le choix de ce projet répond à un fort potentiel de développement, relevé par une étude réalisée par l'organisation.

La seconde vie des objets pour un équilibre économique

Le but, selon Anne Pineau, est de dégager un revenu pour rester à flot. Diversifier les activités permet à Fil d'Ariane de se maintenir, et d'inscrire sa mission d'insertion sur la durée. Pour mener à bien son projet, elle a pu compter sur plusieurs subventions. La Communauté d'agglomération du choletais, partenaire récurrent, est rejoint par l'ADEME et Direccte, ainsi que par le Fond social européen et les collectivités.

Objectif : l'incertion et degager des revenus, Anne Pineau

Un projet structurant qui occupe beaucoup l'association. "Comme beaucoup d'associations sur le territoire, nous sommes toujours en mouvement. Mais il s'agit d'un projet d'envergure, donc déjà on va le mener à bien," explique la directrice. En effet, l'écocyclerie réuni les soixante salariés en réinsertion, mais aussi les accompagnant de la structure. Le but étant de faire vivre le lieu, de préparer la boutique, le stock et l'atelier hébergés par le local de 1 000 mètres carrés.

Un projet structurant, Anne Pineau

Si l'écocyclerie n'ouvre qu'en 2017, les formations ont déjà débuté. En effet il s'agit d'une changement complet puisque la vente ne faisait pas partie des domaines du Fil d'Ariane. Une nouvelle aventure, donc, pour un établissement qui, Anne Pineau l'espère, s'intégrera dans l'avenir.  En attendant, l'écocyclerie nécessite d'autres bénévoles, n'hésitez donc pas à vous rendre sur le site de l'association

Portrait de Cerise Robin

Cerise Robin