Une libraire atypique sur cycle

partager:

Marion Bonilli tient une librairie sur son vélo depuis un an dans la ville de Nantes.

Ancienne libraire et amoureuse de vélo, cette nantaise a voulu réaliser un projet fou en mêlant ses deux passions : vendre des livres sur un vélo. Elle décide donc de rejoindre le collectif des Boites à vélos, une association d’entrepreneurs qui exercent leurs activités sur des bicyclettes« Je voulais trouver une combinaison faisable pour emmener des livres à l’extérieur des murs avec un budget pas trop important, comme j’aime beaucoup le vélo, il m’a paru évident de combiner les deux », souligne Marion Bonilli.

Ainsi elle n’a pas tourné la page sur son ancien travail et se retrouve aujourd’hui sur un vélo hollandais, équipé d’une caisse en bois, pour transporter plus de 40 kilos de livres par jour. Ces livres sont fournis par différentes maisons d’éditions de la région et vendus à un prix identique à ceux que l’on retrouve dans des librairies. Ce projet fonctionne puisque Marion vend jusqu’à 5 livres par jour. « A première vue, les gens s’intéressent plus à mon vélo qu’à mes livres, c’est assez marrant. Je leur explique cette idée folle qui m’est passée par la tête et que j’ai voulu réaliser », raconte la libraire.

La météo est la seule contrainte de cette activité. Les jours de pluie, inutile de chercher Marion dans les rues nantaises, elle ne sort pas son vélo. En revanche, quand il fait beau, vous pourrez la retrouver tous les vendredis matin sur le marché de Talensac et dans la semaine sur le quai de Versailles ou sur le quai François-Mitterrand. Pour le moment Marion Bonilli tient un concept unique en France, qui va peut être se développer dans les années à venir.

 

Marion Bonilli revient sur la création de ce projet.

Crédit photo :Sandrine Damie

Portrait de Alexandre Jeanpierre

Alexandre Jeanpierre