• Replay

Violences conjugales : les ordonnances de protection en danger ?

Les ordonnances de protection auxquelles peuvent avoir recours les victimes de violences conjugales se voient mises en péril par l'émergence du décret du 27 mai 2020. Un point avec le Planning Familial 44.

Une ordonnance de protection est délivrée par un juge des affaires familiales : il permet de mettre à l’abri les victimes de violences conjugales en établissant une mesure d'éloignement du conjoint violent. Son utilisation s'avère efficace sans pour autant être systématique. Néanmoins en 2019, 4 000 ordonnances ont été demandées soit 20% de plus qu'en 2018. De plus, Nicole Belloubet ministre de la Justice classait en mai dernier les violences faites aux femmes au rang de politique pénale prioritaire. Pourtant, pour plusieurs acteurs investis, le décret du 27 mai dernier modifiant l'accès à ces ordonnances va à l'encontre de ces déclarations.

Interview avec Agathe Jolivet, co-présidente du Planning Familial de Loire-Atlantique, pour qui ce décret est un non sens et représente un véritable recul pour l'accompagnement des victimes.