Volley-Ball : La dernière apparition nantaise de Nina Stojiljkovic

Après trois ans passés sous les couleurs du VB Nantes, Nina Stoijiljkovic s’en ira à Paris la saison prochaine. Pour autant, il lui reste trois rencontres à disputer sur les bords de la Loire. ce coup-ci ça sera le maillot de l’équipe de France de Volley.

L’amour dure trois ans, dit-on. C’est en tout cas le nombre d’année qu’aura passé la jeune passeuse sous les couleurs des PassionNantes. Recrutée par Sylvain Quinquis, entraîneur nantais, elle gravit les étapes pour devenir une joueuse incontournable de l’effectif ligérien, en Ligue A Féminine.

Pour autant, toujours barrée à un poste de titulaire, elle n’aura jamais su prendre cette place si importante à ses yeux. “Si j’ai choisi Paris, c’est essentiellement pour cette raison. je pense que pour évoluer et continuer dans ma progression, c’était important pour moi de passer ce cap. Il ne faut pas oublier que ce n’est pas la même chose quand tu rentres en tant que 2e que lorsque tu portes l’équipe en tant que titulaire.

Le choix parisien vient aussi de discussions avec ses collègues en sélection. En effet, la Nantaise partage sa chambre avec l’ex-parisienne désormais future nantaise, Odette N’Doye. Des discussions et des choix de carrière respectif qui les voit faire un petit échange comme s’amuse à le dire, la jeune joueuse de 20 ans.

Faire la passe des Bleues

Nina Stoijiljkovic sous le maillot de la sélection.jpg

Nina Stoijiljkovic sous le maillot de la sélection.jpg, par Paris Saint-Cloud

Cet échange et ce départ pour la capitale est aussi l’occasion pour Stojiljkovic de continuer à se rapprocher de la sélection. Celle qui compte aujourd’hui 36 appels et espèrent bien voir ce nombre augmenter. “ Quand une passeuse joue toute l’année, quand arrive la sélection on a plus de confiance et de sérénité. C’est aussi pour ça que je vais à Paris, c’est pour me rapprocher d’une place de titulaire sous le maillot tricolore.

Elle aurait tord de s’en priver surtout qu’elle s’inscrit parfaitement dans le projet lancé en Mai dernier par la Fédération Française de Volley-Ball” nommé “Génération 2024”. Avec l’arrivée à la tête du groupe France de Félix André, ancien entraîneur de Venelles, avec lequel il a remporté la Coupe de France, l’institution vise les Jeux 2024.

Cela commence dès cette année avec les différents événements passés ou à venir. C’est dans cette raison que dans le groupe se trouve, à l’instar de Nina Stojiljkovic, plusieurs jeunes joueuses (moyenne d’âge de 24 ans). Un choix justifié par le sélectionneur des Bleues. “ Pour cette intersaison on a voulu entrer tout de suite dans le vif du sujet et c’est pour ça que beaucoup de jeunes nous ont rejoint. On souhaitait rajeunir et élargir le groupe pour faire un état des lieux complets des forces en présence. Un état des lieux qui passe donc par Nantes et la deuxième manche de la Ligue Européenne.

Durant tout le week-end le groupe France fait escale à la Trocardière. Sun sera présent sur place pour vous faire vivre les rencontres de la sélection, en pleine préparation du grand Prix Mondial. A cette occasion, Sylvain Quinquis sera notre consultant.  

Les matchs des Bleus :

Vendredi 23 :

19H45 : France - Géorgie :  A suivre sur le Flux Sun Sports

Samedi 24 :

18H45 : France - Monténégro : À retrouver sur le 93FM en Loire-Atlantique et le 87.7 dans les Mauges

Dimanche 25 :

18H45 : France - Ukraine : À vivre sur le Flux Sun Sports 

Portrait de Jean-Baptiste Maître

Jean-Baptiste Maître