• Musiques
partager:
Oh hé hein bon

Oh hé hein bon

Nino Ferrer

Nino Ferrer, nom de scène d'Agostino Arturo Maria Ferrari, est un auteur, compositeur et chanteur italien, d'expression surtout francophone, né le 15 août 1934 à Gênes (Italie) et mort le 13 août 1998 à Saint-Cyprien (Occitanie), naturalisé français à sa demande en 1989.

Arrivé en France après la Seconde Guerre mondiale, il réalise des études le menant au métier d'archéologue, tout en jouant de la musique dans un groupe de jazz amateur. Une fois ses études achevées, il décide de tenter une carrière dans la musique et finit par connaître un succès tardif en 1966 avec la chanson Mirza, un blues teinté d'humour. Après une courte période lors de laquelle il collectionne les tubes, et souhaitant s'écarter de la vague des yéyés dans laquelle il ne se reconnaît pas, il multiplie les genres musicaux (rock progressif, funk, pop, rock psychédélique...) dans des albums qui déconcertent le grand public.

Avec le succès de la chanson Le Sud en 1975, il vit très mal le décalage entre son image publique de chanteur de variétés, et ses ambitions personnelles et finit par rompre avec l'industrie du spectacle. Il arrête progressivement la musique pour se consacrer à la peinture.

À l'occasion de la sortie d'une compilation de ses plus grands succès au début des années 1990, il retrouve la faveur du public, publie de nouveaux albums et réalise de nombreux concerts, avant de se donner la mort en 1998, victime d'un épisode de dépression consécutif au décès de sa mère quelques semaines plus tôt. Laissant l'image d'une personnalité colérique, complexe, sensible, romantique et exigeante envers elle-même, Nino Ferrer est l'auteur-compositeur-interprète de plus de 200 chansons aux influences multiples.

Album: 
Nino Ferrer
Année: 
1971
Durée: 
127.00