• Replay

Culture Confiture #66

Après 66 tartines Rock le Jeudi pour le goûter, Culture - Confiture tire sa révérence…

Le rideau sur l’écran (ou plutôt sur le poste) tombe ce soir. Mais ne pleure pas et remercie moi pour le bonheur musical que je t’ai apporté pendant deux. Au fond, ça m’a fait plaisir….

Dans tous les cas, pour cette dernière, je te propose de (re)découvrir un cénotaphe du patrimoine mondial du Rock. Un groupe qui aura eu une influence énorme sur des centaines de milliers d’être, comme l’auteur de ces lignes. Un groupe américain (Eh oui, une fois n’est pas coutume) qui aura eu une courte carrière certes, mais dont l’énergie magnétique ne cesse de traverser les époques.

Comme une bouteille de bon vin, elle s’apprécie encore mieux avec le temps, mais toutes les bouteilles de vin ont une date de péremption, ce qui n’est pas le cas de la musique de ce groupe emmené par cet homme, un peu frêle, aux cheveux décolorés et qui portait plusieurs couches de vêtements pour paraître plus costaud...

Un groupe dont l’histoire a déjà été raconté moult-fois mais mois je te le fais avec du Dalida et du Joe Dassin en prime.

Un groupe sans qui le Rock ne serait peut-être qu’une dérive à la souffrance aujourd’hui (Le Kid, poète Romantique Nantais obligé de porter des chaussures basses, Juillet 2020)

Le son du groupe de la semaine est à retrouver ici.
Bonus ici.
Bonus x2 ici.
Bonus x3 ici.

Bonus Antoine de Caunes ici.

Merci à vous d’avoir suivi Culture - Confiture pendant ces deux années. N’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook car tel James Bond (ou Terminator)…Je reviendrai !

Et quoi qu’il arrive It’s all for Rock N’Roll !

Love,

Le Kid