La première licence professionnelle de métrologie à l'université de Nantes

partager:

Après quatre années d'élaboration du projet, le ministère de l'Éducation donne naissance à la toute première licence professionnelle de métrologie chimique et nucléaire en France. Elle ouvrira ses portes en septembre 2016 à l'université de Nantes. Englobant la chimie analytique et la chimie nucléaire, la métrologie comprend tous les aspects théoriques et pratiques des mesurages (processus consistant à obtenir une ou plusieurs valeurs que l'on peut raisonnablement attribuer à une grandeur), quels que soient l'incertitude de mesure et le domaine d'application.

Une licence professionnelle qui se veut « originale » pour ne pas concurrencer celles déjà existantes proposant d'aborder deux applications principales : la chimie et le nucléaire.

Avec un bac +2 en physique-chimie ou en chimie, l'étudiant pourra rejoindre la première promotion qui accueille au maximum 16 élèves pour des raisons de sécurité dans certains travaux pratiques.

La formation, exclusivement par alternance, est ouverte aussi aux salariés d'une entreprise voulant se perfectionner ou se reconvertir, ainsi qu'aux demandeurs d'emploi ou les personnes voulant reprendre leurs études. En partenariat avec des laboratoires comme le LNE (Laboratoire national de métrologie et d'essais) ou encore l'entreprise Areva Med, la licence professionnelle se doit de former ses étudiants par 25% d'acteurs issus du cœur de métier. Après un recrutement sur dossier avec lettre de motivation, le planning des futurs étudiants promet d'être chargé : 34 semaines en entreprise en plus des travaux pratiques à effectuer et à rendre au sein de la faculté. L'assiduité est le maître mot de cette licence professionnelle, qui ne proposera pas de session de rattrapage.

Les débouchés sont nombreux, comme nous l'explique Mireille le Guennec, responsable du département chimie à l'université de Nantes

Une autre particularité de la formation est d'assurer les certifications sauveteur-secouriste du travail (SST) et personne compétente en radioprotection (PCR) et de proposer, en option au contrat, une labellisation internationale (sous conditions).

 

(c) La barre de platine-iridium utilisée comme prototype du mètre de 1889 à 1960 (Wikipédia)

Portrait de Caroline Jean

Caroline Jean