LES AMAZONES DE LA TERREUR : fascination médiatique et radicalisation féminine

partager:

"Toutes les démocraties occidentales ont connu une réactivation de la violence révolutionnaire et une féminisation de ces actes" raconte Fanny Bugnon, docteure en histoire au sein de l’Université Rennes 2 et auteure de l’ouvrage « Les Amazones de la Terreur » sur la violence politique des femmes, de la Fraction armée rouge à Action directe, publié en mars dernier.

 

 

Mardi 20 octobre au cœur de la Librairie-café Les Bien-aimés, en partenariat avec l’Espace Simone de Beauvoir de Nantes, une rencontre littéraire a été organisée entre l’historienne et ses lecteurs, futurs ou actuels, amenés à débattre de la violence politique des femmes en France au début des années 1970, et de la radicalisation des actions menées armes battantes.

Le livre a été adapté d’une thèse achevée quelques années passées par Fanny Bugnon et remanier afin de toucher un plus large public. Un travail de reconstitution reposant sur la consultation de plus de 3 000 articles de presse appuyant la fascination des médias pour ces femmes tueuses : "L'état de la presse française au début des années 70 témoigne des mœurs alors dévolues aux hommes et aux femmes".

 

14 septembre 1980. Arrestation de Nathalie Ménigon, membre du groupe Action directe, rue Pergolèse à Paris. (c) Libération

 

Les actions revendiquées des mouvements féminins se trouvent alors dépolitisés par les journalistes cherchant par des explications burlesques, à trouver dans la passion amoureuse ou encore la folie, une raison logique à ces comportements militants. Si ces manifestations de radicalisation démarrent en Allemagne, "[…] point de référence à partir duquel s’élaborent les représentations de la violence politique des femmes", l’Etat français n’est pour autant pas épargné, bien qu’une forme d’amnésie semble pesée sur ce pan de notre histoire national.

Fanny Bugnon revient pour SUN sur cette nouvelle notion de « terrorisme féminin » à travers ses différentes recherches soumises à la vie dure des clichés clivant encore davantage les rapports hommes/femmes.

 

Les « Amazones de la terreur »

Sur la violence politique des femmes, de la Fraction armée rouge à Action directe

Par Fanny Bugnon

Editions Payot Rivages

© Bibliothèque Historique Payot

 

 

Sun Culture du mercredi 21 Octobre avec Fanny Bugnon, docteure en histoire et Charlotte Farouault.

Crédits Musique : Achives Action Directe - INA Politique / Claude Nougaro – Paris Mai – Olympia Live (1981) / Joan Baez – The Partisan – Live in France (1973)

Portrait de Charlotte Farouault

Charlotte Farouault