L'imprimerie trois dimensions comme solution aux catastrophes

partager:

 

 

 

 

 

 

A l’heure où l’impression d’objets en trois dimensions devient presque ordinaire, la construction rapide de pièces de grandes dimensions reste un défi. Des chercheurs de l’Institut de Recherche en Communications et CYbernétique de Nantes (IRCCYN), un laboratoire commun à l’IUT de Nantes, l’Ecole Centrale et l’Ecole des Mines ont mis au point Innoprint 3D, une imprimante capable de former des objets de plus grandes tailles. Ils se sont donnés comme mission de créer, suite au tremblement de terre au Népal, des habitations d'urgence d'une surface de trois mètres carrés et d'un volume de neuf mètres cubes. La construction de cet habitat ne prend que 20 à 30 minutes.

INNOprint 3D : Construction d'un habitat d'urgence avec une imprimante 3D, par Thomas Groussaud

"Cette technologie de fabrication additive est basée sur un robot à bras polyarticulé pouvant intervenir sur une surface de rayon de quatre mètres. Et ce bras nous permet aussi de construire dans le vide, sans support d’appui", détaille Elodie Paquet, Ingénieur de recherhche à l’IUT de Nantes.

Le robot façonne alors un habitat en polyuréthane étanche et isolé, utilisable lors de catastrophes naturelles.  Ce robot sera ensuite acheminé par bateau sur le lieu de la catastrophe ou les imprimantes pourront élaborer les habitations d'urgence utilisable plusieurs mois en attendant une reconstruction plus pérenne de l'habitat local. Plusieurs acteurs de l'industrie du nautisme de l'outillage mais aussi des ONG ont manifesté leur intérêt pour ce procédé. Afin de protéger leur travail, les équipes de l'IUT de Nantes ont déposé des brevets. La prouesse technique étant, rappelons-le, la construction dans le vide.

Mais l'innovation ne s'arrête pas là puisqu'elle pourrait être développée pour la construction d'un habitat urbain en créant des volumes supplémentaires et pouvant permettre de réaliser des ouvrages qui iraient jusqu'à sept mètres de hauteur sans se limiter à l'horizontale. Innoprint est visible à l'IUT de Nantes. Vous pouvez les contacter si vous souhaitez visiter ce site.

Retrouvez l'interview d'Elodie Paquet dans "SUN est que le début" - Crédit photo : Les Echos

SUN est que le début - Construire des abris d'urgence en un temps record !, par lesonunique

 

Portrait de Patrick Lonchampt

Patrick Lonchampt