• Replay

Loi de sécurité globale adoptée : l'article 25 ne rassure pas tout le monde

La proposition de loi de sécurité globale, renommée "loi pour un nouveau pacte de sécurité respectueux des libertés", a été adoptée au Sénat jeudi 18 mars. Elle avait beaucoup fait parler pour son article 24, mais l'article 25 fait lui aussi réagir !

Cet article, voté avec la loi au Sénat la semaine dernière après une adoption en première lecture à l'Assemblée Nationale, autorise les policiers et les gendarmes à accéder à un établissement recevant du public avec leurs armes de service, sans que les lieux aient la possibilité de leur refuser l’entrée.

C'est ce dernier point que dénonçaient de nombreux acteurs, notamment culturels. A l'inverse, les défenseurs du texte affirment sa nécessité pour plus de sécurité, dans un contexte post-attentat du Bataclan.

Alexis Vignais fait le point sur le sujet avec Valérie Oppelt, députée La République En Marche de Loire-Atlantique, qui a voté pour cet article à l'Assemblée en novembre 2020, et Cécile Verschaeve, coordinatrice de la vie associative au sein de la FEDELIMA, l'une des organisations signataires d'un communiqué s'opposant à l'article 25.