Tissé Métisse : contre l'anxiété, pour le "vivre ensemble"

partager:

Le 28 novembre prochain se déroulera à la Cité des Congrès de Nantes la 23ème édition du festival Tissé Métisse. Ce rendez-vous prône depuis toujours la diversité culturelle et le "vivre ensemble". Un défi qui a évolué au fil des années, dans un climat où l'immigration est devenue, pour certains, source de craintes.

Quand on demande à Michel Surget, président du collectif Tissé Métisse, si le vivre ensemble a progressé, depuis 23 ans qu'il organise chaque année le festival Tissé Métisse à Nantes, il répond "oui" sans hésiter. Pourtant, un paradoxe persiste. Jamais un climat aussi "anxiogène" - pour reprendre son terme - n'a sévit autour de sujets tels que l'immigration ou "le vivre ensemble". C'est pour ça que le collectif nantais persiste et signe dans l'organisation annuelle de son rendez-vous festif. Parmi les artistes qui se produiront sur les scènes de la Cité des Congrès de Nantes, un choix très éclectique, de Liz Cherral en passant par Magic System sans oublier la scène non-professionnelle nantaise qui sera également bien représentée, toujours soutenue par le collectif.

Des discussions avant la détente

Mais dans un premier temps, il sera bien question de rapprocher les Nantaises et les Nantais de toutes origines autour de discussions et autres débats. Le but ? Favoriser des rencontres. "Ces temps d'échanges sont nécessaires" confirme Michel Surget, "car ils ne peuvent se produire spontanément". Et comme une rencontre entre deux personnes issues de milieux différents reste difficile à provoquer, Tissé Métisse a décidé de tout mettre en oeuvre. Les places pour assister à cette journée seront mises en vente pour le grand public, mais pas seulement. Les entreprises, dans le viseur du collectif, se verront aussi proposer des places. En effet, ces dernières font de plus en plus preuve de discriminations à l'embauche, mais aussi dans le traitement des candidatures pour les stages d'apprentissage. Comme un symbole de cette nouvelle lutte contre les inégalités, le programme de cette édition 2015 du festival Tissé Métisse a été révélé au sein du lycée professionnel Arago à Nantes.

Retrouvez Michel Surget, président de Tissé Métisse, qui décrit les origines du climat anxiogène autour du "vivre ensemble".

Portrait de Thomas Groussaud

Thomas Groussaud